Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le traitement des statistiques de la délinquance et la présence des syndicats dans les médias abordés lors d'un colloque du Cesdip

Le seul moyen, pour les syndicats de police, d'être présents dans les médias est de commenter les faits divers. Tel est le constat dressé par Yannick Danio, secrétaire national d'Unité SGP police-FO chargé des relations avec la presse, jeudi 28 mars 2013 à Paris. « Nous ne pouvons pas faire passer de message politique dans les médias », regrette le syndicaliste, qui intervenait lors d'un colloque - « La police entre fiction et non-fiction » - organisé par le Cesdip (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales). « Il faut que cela s'arrête et que la police nationale apprenne à communiquer sur les faits divers. Pour l'instant, les organisations syndicales n'ont pas d'alternative pour sortir de ce système. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi