Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'IEP de Lille proteste contre une baisse de 5 % de sa dotation de fonctionnement

Le conseil d'administration de l'IEP de Lille (Lille-II) a adopté, jeudi 28 mars 2013, à l'unanimité une motion dénonçant une baisse de 5 % de sa dotation globale de fonctionnement, baisse notifiée par le ministère de l'Enseignement supérieur le 15 mars. « Le CA m'a mandaté pour proposer aux autres directeurs d'IEP, lors de notre réunion vendredi à Toulouse, une démarche commune pour faire connaître notre mécontentement », indique à AEF Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille, mardi 2 avril 2013. L'établissement a adopté une DBM (décision budgétaire modificative) prévoyant de diminuer ses frais de personnels de 75 000 euros. « Ces économies, si elles devaient se confirmer, auraient une conséquence sur notre offre de formation », explique le directeur.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
URGENT. Le MESR est soumis à un « surgel » de 250 millions d'euros. « Cela n'aura aucun impact sur les universités et organismes », assure-t-il

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est soumis à un « surgel » de 250 millions d'euros, indique-t-il à AEF vendredi 22 février 2013, confirmant une information des « Échos » parue le jour même. Le quotidien rend publique la répartition par ministère de l'effort supplémentaire de gel de crédits de 2 milliards d'euros annoncés par le gouvernement en début d'année (AEF n°197931), qui s'ajoutent aux 6,5 milliards d'euros de gel de précaution décidés dans la loi de finances initiale.

Lire la suiteLire la suite