Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Une stratégie d'investissement socialement responsable fondée sur la féminisation de l'encadrement est rentable (étude Skema)

« Une stratégie d'allocation d'actifs peut être socialement responsable et rentable lorsqu'elle est basée sur le critère de la féminisation de l'encadrement. » C'est la conclusion à laquelle parvient Michel Ferrary, professeur de gestion des ressources humaines à Skema Business School, dans une étude qui compare les performances boursières des entreprises en fonction du taux de féminisation de leur encadrement, rendue publique le 27 mars 2013. Selon lui, les entreprises qui comptent au moins 35 % de femmes parmi leurs cadres ont une performance boursière supérieure aux autres, à court terme comme à moyen terme.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Mixité dans les conseils d'administration : « l'objectif de 20 % déjà atteint, il sera plus difficile d'atteindre celui de 40 % pour 2017 »

La deuxième étape de la loi du 27 janvier 2011 sur la représentation équilibrée des femmes et des hommes dans les conseils d'administration et de surveillance (AEF n°249625), qui prévoit 40 % de femmes dans les conseils en 2017, "va peut être être plus difficile à réaliser que la première étape de 20 % pour 2014, qui est déjà dépassée », prévient Marie-Jo Zimmermann, députée (UMP) de la Moselle, vice-présidente de la délégation aux droits des femmes de l'Assemblée nationale, mardi 12 février 2013. Selon une étude sur les « administratrices dans les sociétés françaises cotées sur Euronext Paris au 30 juin 2012 » présentée par Guy Le Péchon, associé-gérant du cabinet Gouvernance & Structures (1), « en moyenne, toutes les sociétés ont progressé de fin juin 2011 à fin juin 2012, même si une forte hétérogénéité de situations existe au sein des différentes catégories de sociétés cotées sur Euronext. Les moyennes donnent une version optimiste. Au total, encore beaucoup d'entreprises n'ont pas atteint les 20 % ».

Lire la suiteLire la suite