Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La carrière de gendarme « ne fait pas rêver » les étudiants (Cédric Renaud dans « L'Essor »)

« Le premier écueil auquel la gendarmerie doit faire face est son déficit d'image dans la sphère juridique », affirme le capitaine Cédric Renaud, officier de gendarmerie, dans le numéro d'avril 2013 de « L'Essor de la gendarmerie nationale », le mensuel de l'UNPRG (Union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie). « Aujourd'hui, dans une faculté, qu'elle soit de droit ou pas, la carrière d'officier de gendarmerie n'est pas la première évoquée, loin de là. Elle ne fait pas rêver. Pourquoi ? Parce que les jeunes ne savent pas ce que fait un officier de gendarmerie », indique-t-il. Il estime que la gendarmerie doit être présente dans les universités. « Il s'agit là d'un travail de fond, sur la durée, où il faut 'vendre' la carrière d'officier de gendarmerie en mettant en avant ce qui en fait aujourd'hui l'attractivité. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La gendarmerie nationale recrutera 11 146 sous-officiers et gendarmes adjoints volontaires en 2013 annonce Manuel Valls

« La gendarmerie nationale recrutera 11 146 sous-officiers et gendarmes adjoints volontaires en 2013 contre 8 668 en 2012, soit plus de 25 % de recrutements supplémentaires », indique le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, lors de son audition par la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat sur le programme « gendarmerie » du projet de loi de finances pour 2013, mercredi 31 octobre 2012. Dans le compte-rendu de cette audition, mis en ligne par le Sénat lundi 12 novembre 2012, Manuel Valls affirme que cela permettra « d'affecter des effectifs sur le terrain dès le deuxième semestre de l'année prochaine ». Ces effectifs « offriront aussi de nouveau des perspectives de carrière aux gendarmes adjoints volontaires qui voyaient leur avenir bouché faute de pouvoir accéder au corps des sous-officiers par la voie de la promotion interne. C'est donc l'ascenseur social qui va se remettre en marche dans la gendarmerie ».

Lire la suiteLire la suite