Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les Espé « seront bien réaffirmées dans la version finale du cadre national de formation des enseignants » (MESR)

L'idée selon laquelle « l'organisation de la formation [des masters MEEF] serait assurée par les universités et non plus par les Espé » (écoles supérieures du professorat et de l'éducation) est un « malentendu que nous souhaitons dissiper », indique le MESR dans un communiqué envoyé à AEF mercredi 3 avril 2013, à la suite de la publication d'une dépêche sur la note concernant le cadre national des formations (AEF n°192457). Le MEN indique à AEF être « sur la même ligne » que le MESR.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
URGENT. La formation des enseignants est organisée « par les universités » et non plus « par l'Espé » (version finale du cadre national)

Une note d'information relative au cadre national des formations liées aux métiers du professorat du premier et du second degré et de l'éducation adressée fin mars 2013 par la Dgesip (MESR) et la Dgesco (MEN) aux présidents d'université et aux recteurs d'académie remplace toutes les mentions aux Espé (écoles supérieures du professorat et de l'éducation) par celle d' « universités » par rapport à une précédente version datée du 21 mars 2013 (AEF n°193076). Dans cette version définitive dont AEF a eu copie, « la formation initiale des personnels enseignants et d'éducation est organisée par les universités [et non plus « par les Espé »] articule des enseignements théoriques et des périodes d'alternance ». Sur les autres points, cette version diffère peu de la version datée du 21 mars.

Lire la suiteLire la suite
Formation des enseignants : les travaux du comité de suivi master sur les blocs de compétences, les parcours-type et les thématiques pédagogiques

« Le comité de suivi master propose un cinquième ‘bloc de compétences' relatif aux ‘mises en situation professionnelle' - c'est-à-dire aux stages et à l'alternance - pour les futurs masters dédiés à la formation des enseignants, », indique Nicole Ménager, nouvelle présidente du CSM, interrogée par AEF à l'issue du comité du 13 décembre 2012. Ce cinquième bloc s'ajouterait aux quatre blocs que préconisait le rapport « Principes et recommandations pour une réforme réussie de la formation des enseignants » (AEF n°297064). Ce rapport, daté du 17 juillet 2009, émanait d'un « groupe interconférences universitaires », présidé par Daniel Filâtre, alors président de l'université Toulouse-II-Le Mirail et président de la commission pédagogie et formation continue de la CPU, et aujourd'hui conseiller de Geneviève Fioraso (AEF n°214030). La proposition du cinquième bloc de compétences « permet de ne pas intégrer ces mises en situation à l'un des quatre blocs puisque les compétences travaillées lors de ces mises en situation sont transversales aux quatre autres blocs. De plus, de cette proposition pourrait découler la possibilité de rendre obligatoire l'obtention de ce bloc pour la validation du master », explique Nicole Ménager.

Lire la suiteLire la suite