Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Hydroélectricité : la mission parlementaire veut un « aménagement significatif » de la procédure de mise en concurrence

La députée Marie-Noëlle Battistel (PS, Isère) demande « un délai supplémentaire » pour présenter à la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale une solution ouvrant à un « aménagement significatif de la mise en concurrence » des installations d'hydroélectricité, mercredi 3 avril 2013. Elle est, avec le député Éric Straumann (UMP, Haut-Rhin), chargée depuis mi-novembre d'une mission d'information sur cette énergie renouvelable, dont ils ont présenté un « point d'étape ». « Il y a plusieurs pistes ouvertes », avec encore « quelques inconnues sur les conséquences juridiques », explique la parlementaire. La présentation du rapport final de la mission, prévue d'abord le 18 février, a été reportée plusieurs fois. Le président de la commission, François Brottes (PS, Isère), espère organiser sa présentation « dans le mois ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Cinquante sénateurs socialistes veulent porter de 75 à 99 ans la durée maximale des concessions hydroélectriques

Cinquante sénateurs socialistes ont déposé une proposition de loi portant de 75 à 99 ans la durée maximale des concessions hydroélectriques. Enregistré le 14 février par la présidence, elle a pour premier signataire Roland Courteau (PS, Aude), président du Conseil supérieur de l'énergie. Cet allongement concernerait les concessions hydrauliques en cours « sous réserve de la réalisation d'un programme d'investissement défini par arrêté », précise le texte. Il s'agit pour les sénateurs de mettre fin au « climat d'attentisme » dû au retard pris par les pouvoirs publics pour assurer le renouvellement des concessions hydrauliques (d'ici à 2020, cela devrait concerner 20 % de la puissance hydraulique installée), expliquent-ils dans leur exposé des motifs.

Lire la suiteLire la suite
La part des énergies renouvelables atteint 34 % des capacités européennes en 2011 (Eurelectric)

La part des énergies renouvelables dans la capacité européenne totale atteint 34 % en 2011, chiffre Eurelectric dans l'édition 2012 de ses statistiques, lundi 10 décembre 2012. Ce sont 25 gigawatts qui ont été installés en un an sur le réseau. La puissance éolienne installée est de 29 GW, la puissance photovoltaïque de 25 GW. La capacité nucléaire a, elle, augmenté d'un gigawatt entre 2010 et 2011. Selon l'Union européenne de l'industrie électrique, l'électricité « bas carbone » représentera 56 % de la production globale d'électricité européenne en 2020 : 44 % d'énergies renouvelables (dont 14 % d'hydroélectricité) et 12 % de nucléaire, contre 44 % d'énergies fossiles.

Lire la suiteLire la suite