Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

En 2010, 12 % des salariés déclaraient avoir interrompu ou refusé une tâche pour préserver leur santé ou leur sécurité (Dares)

En 2010, 12 % des salariés déclaraient avoir interrompu ou refusé une tâche pour préserver leur santé ou leur sécurité, selon une étude de la Dares publiée le 3 avril 2013. L'étude, qui tire les enseignements de l'enquête Sumer 2010, montre que par rapport aux autres salariés, ces salariés sont exposés à davantage de risques professionnels, et ont eu plus d'accidents de travail. Certains contextes de travail mettent par ailleurs plus souvent les salariés en position d'interrompre ou de refuser une tâche. Cela tient à la nature du poste de travail, mais aussi à l'organisation du travail et aux relations sociales avec les collègues, les supérieurs ou le public.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement