Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Une étude épidémiologique va scruter la santé de 30 000 étudiants pendant dix ans

L'étude i-Share va suivre pendant dix ans l'état de santé de 30 000 étudiants. Lancée le 2 avril 2013 à Bordeaux, cette enquête épidémiologique, sans équivalent dans le monde selon ses promoteurs, les universités de Bordeaux et de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, est destinée à explorer les facteurs de risque des maladies chez ces jeunes adultes, pour lesquels peu d'informations sont aujourd'hui disponibles. Le projet cible quatre axes pathologiques : migraine, santé mentale, infections, comportements à risques et accidents (liés à l'alcoolisation excessive par exemple), que l'on retrouve plus particulièrement au sein de cette population, afin « d'étudier les déterminants et mécanismes » de ces maladies. L'étude permettra aussi de « tester des stratégies de prévention ou de prise en charge pour aider à la planification en santé publique ». Cette cohorte de grande taille est l'une des trois retenues dans le cadre des investissements d'avenir.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Sécurité sociale des étudiants : « Nous attendons impatiemment l'heure des décisions » (Vanessa Favaro, présidente de la LMDE)

« Cette enquête n'était pas équilibrée, mais plutôt instruite à charge », déclare Vanessa Favaro, nouvelle présidente de la LMDE (La Mutuelle des étudiants), dans un entretien à AEF jeudi 18 octobre 2012 (1). Elle réagit à l'enquête publiée en septembre dernier par l'UFC-Que Choisir sur les mutuelles étudiantes, préconisant le rattachement du régime étudiant au régime général (AEF n°207129). « Nous n'y avons pas retrouvé de nombreux éléments que nous avions pourtant communiqués aux journalistes de l'UFC-Que Choisir. Nous avons certainement des marges de progression en termes d'efficacité, mais 'l'enquête' de l'UFC-Que choisir contient de nombreuses erreurs et inexactitudes », indique Vanessa Favaro. Elle ajoute que « les signaux politiques qui [leur] sont adressés ne vont pas dans le sens » de la fin du régime étudiant. Dans cet entretien, la présidente de la LMDE revient sur les différents dossiers qui occupent la mutuelle en cette période de rentrée : chèque santé, centres de santé dans les universités, suppression de la TSCA (taxe spéciale sur les conventions d'assurance) pour les ressortissants du régime étudiant de sécurité sociale… Elle indique attendre « impatiemment l'heure des décisions », ayant le sentiment pour le moment d'être « encore dans une période d'installation du gouvernement qui a du mal à nous indiquer notre interlocuteur sur la santé des jeunes ».

Lire la suiteLire la suite
Le groupe de travail du Sénat sur la protection sociale et la situation sanitaire des étudiants débute ses travaux

Le groupe de travail mis en place en février 2012 par la commission des affaires sociales du Sénat et consacré à la protection sociale et à la santé des étudiants vient de débuter ses travaux. Animé par deux rapporteurs, Ronan Kerdraon (groupe socialiste, Côtes d'Armor) et Catherine Procaccia (groupe UMP, Val de Marne), ce groupe de travail composé de 18 élus a auditionné hier, jeudi 19 avril 2012, quatre organisations étudiantes représentatives (Unef, Fage, PDE et ). L'objectif du groupe de travail est notamment de faire le point sur ce dossier un peu plus de cinq ans après le rapport d'information parlementaire sur la santé et la protection sociale des étudiants rédigé en décembre 2006 par l'actuel ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Laurent Wauquiez, alors député UMP de la Haute-Loire. D'après la commission des Affaires sociales, les associations ont manifesté leur « soutien » au système actuel (gestion déléguée des prestations maladie par les mutuelles d'étudiants au nom du régime général) mis en place en 1948, estimant qu'il permet d'apporter « des réponses adaptées aux spécificités de la population étudiante ».

Lire la suiteLire la suite