Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Pour le club de l'épargne salariale, les mesures annoncées de « déblocage » de cette épargne en « dénaturent l'esprit »

« Toute mesure de déblocage dénature l'esprit de l'épargne salariale », dénonce le club de l'épargne salariale dans un communiqué publié mercredi 3 avril 2013, revenant ainsi sur les propos récents du président de la République, François Hollande, qui a annoncé le 28 mars dernier un déblocage immédiat sans pénalité fiscale de la participation salariale pour un montant maximal de 20 000 euros pendant six mois. Pour le club de l'épargne salariale (1), cette épargne (qui comprend notamment le Perco) résulte en effet « d'accords négociés avec les partenaires sociaux » et les sommes issues de la participation sont « très majoritairement investies sur le long terme (à 60 % en actions des entreprises) ». Il estime donc « essentiel de consulter les partenaires sociaux afin de déterminer entreprise par entreprise les meilleures modalités de mise en œuvre de ces mesures de déblocage ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le rapport Berger-Lefebvre préconise de « stabiliser » l'épargne salariale et l'épargne retraite

« Stabiliser l'épargne salariale et l'épargne retraite et renvoyer l'adaptation éventuelle de ces deux dispositifs et l'unification souhaitable de leurs régimes fiscaux et sociaux respectifs, comme la mise en place de l'épargne dépendance, à la négociation des partenaires sociaux sur la protection sociale ». C'est l'une des dix propositions du rapport « Dynamiser l'épargne financière des ménages pour financer l'investissement et la compétitivité », commandé le 9 octobre 2013 par le Premier ministre à Karine Berger, députée des Hautes-Alpes, et Dominique Lefebvre, député du Val d'Oise, et remis mardi 2 avril aux ministres Pierre Moscovici (Economie) et Bernard Cazeneuve (Budget). « Ce rapport met en avant deux objectifs principaux : consolider la confiance des épargnants et mieux inciter aux placements longs et plus risqués pour répondre aux besoins de financement des PME et des ETI (entreprises de taille intermédiaire) et du secteur du logement ». Le rapport « propose notamment d'organiser une réorientation des encours de l'assurance-vie vers les placements les plus utiles à notre économie, sans déstabiliser ce produit », précisent les ministres qui ajoutent que « les orientations alimenteront la réflexion du gouvernement dans le cadre de la préparation des prochains textes législatifs, en particulier le projet de loi de finances pour 2014 ».

Lire la suiteLire la suite