Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les hôpitaux publics réclament un moratoire sur l'entrée en vigueur de la certification des comptes et de la facturation individuelle

« Si la simplification des normes en matière d'offre de soins, de marchés publics ou de gestion du personnel suppose une concertation préalable, il est possible de démontrer sans délai la cohérence entre les discours et les actes dans le domaine de la gestion financière » des hôpitaux publics, estime la FHF dans un communiqué daté du jeudi 4 avril 2013. La FHF interpelle ainsi le gouvernement qui vient de réunir pour la deuxième fois, le 2 avril, le Cimap (AEF n°192450) et (AEF n°192452). Son président Frédéric Valletoux propose d'appliquer un moratoire sur l'entrée en vigueur de la certification des comptes hospitaliers, estimant qu'elle fait doublon avec le contrôle par les comptables publics, et de la facturation individuelle des hôpitaux à l'assurance maladie obligatoire (projet Fides).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
PPL Fourcade : le gouvernement impose ses vues sur le report à l'exercice 2016 de la certification des comptes des hôpitaux

La discussion en séance publique de la PPL Fourcade, reprise mercredi 18 mai 2011 en soirée avec l'examen, notamment, des dispositions du gouvernement sur la RCP des professionnels de santé libéraux (AEF n°240477), s'est poursuivie jeudi 19 mai 2011 à l'Assemblée nationale en présence de Nora Berra, secrétaire d'État à la Santé. Une bonne part des articles examinés lors de cette deuxième séance avaient trait à la partie de la loi HPST consacrée au fonctionnement et à la gouvernance des établissements de santé (certification des comptes des EPS, création de filiales par les hôpitaux, conditions de fonctionnement des fondations hospitalières, etc.) Mais il a été également longuement question de l'introduction de la profession d'assistant dentaire dans la partie du code de la santé publique réservée aux professions de santé ou encore de l'information gouvernementale auprès des Parlementaires sur des sujets tels que l'état des recompositions du tissu hospitalier ou encore la mesure des efforts pour informer de leurs droits les bénéficiaires potentiels des aides à l'acquisition d'une complémentaire santé.

Lire la suiteLire la suite