Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« Nous attendons de Delphine Batho un signal politique maintenant » (Bruno Genty, président de FNE)

« Nous attendons un signal politique maintenant » de la part de la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie Delphine Batho pour acter « que la transition écologique est le moyen de la relance économique », déclare à AEF Développement durable Bruno Genty, président de FNE, jeudi 4 avril 2013. Il s'exprime lors du 37e congrès de la fédération environnementale, qui se tient pendant deux jours à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). La ministre y sera présente vendredi 5 avril, tout au long de l'après-midi. « Les actes ne viennent pas, on est encore obligé de parler de cadrage global », se désole le représentant associatif.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Débat énergie : Bruno Genty, président de FNE, demande un meilleur « portage politique »

« Aujourd'hui, il y a un problème de portage politique », considère Bruno Genty, président de FNE (France nature environnement), à propos du débat national sur la transition énergétique, mardi 19 février 2013. Il s'exprime à l'occasion de la présentation de quatorze propositions que portent les principales ONG environnementales intéressées par la question de la transition énergétique (1) et du lancement de leur site transitionenergetique.org. « Personne n'est au courant qu'il y a un débat », se désespère le responsable associatif. « Si nous intervenons, c'est pour mobiliser l'opinion, le gouvernement. »

Lire la suiteLire la suite
Lettres sur la transition écologique des ministères : FNE salue ce « premier pas » mais pointe des « carences »

FNE (France nature environnement) « salue » la publication, vendredi 25 janvier 2013, des lettres de cadrage sur la transition écologique adressées à chaque ministère et signées par le Premier ministre. Cette mesure faisait partie des demandes formulées par la fédération environnementale lors de la campagne présidentielle de 2012. Il s'agit d'un « premier pas pour une approche transversale de l'écologie », considère-t-elle, car « la transition écologique ne pourra se faire que si l'ensemble du gouvernement s'y investit ». Si elle considère leur contenu comme « globalement satisfaisant », elle observe quelques « carences », en particulier pour le ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici et pour le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. « Est-ce la conséquence de l'implication personnelle des ministres concernés ? », s'interroge FNE. Interrogé par AEF, Benoît Hartmann, porte-parole de la fédération, demande à ce que le futur Conseil national de la transition écologique, qui réunira ONG, syndicats, entreprises, élus locaux, parlementaires, et État, puisse participer à la rédaction des prochaines lettres de cadrage, l'année prochaine.

Lire la suiteLire la suite