Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°192205

Constitutionnalisation du dialogue social : « le dernier mot » pour les parlementaires (Annie David, sénatrice CRC)

« Je pense que la reconnaissance dans la Constitution du dialogue social constitue plutôt une avancée, mais je ne voudrai pas que les accords priment sur le travail législatif. Au final, il faut que les parlementaires aient le dernier mot », explique à l'AEF, Annie David, présidente (CRC) de la commission des Affaires sociales du Sénat. Si la sénatrice apprécie que les « organisations syndicales soient reconnues dans leur utilité en matière de négociation », elle se montre prudente quant aux effets du projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale, adopté en Conseil des ministres, mercredi 13 mars 2013 (AEF n°193862).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
La CFDT approuve le projet de loi constitutionnelle sur la démocratie sociale comme une « reconnaissance du rôle du dialogue social »

« Le Conseil des ministres vient d'adopter un projet de loi constitutionnelle [qui] consacre le rôle de la négociation entre syndicats et organisations patronales dans la construction des normes législatives sur le droit du travail », observe la CFDT, qui en « approuve le contenu », mercredi 13 mars 2013. Ce projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale, qui consolide et élargit aux textes parlementaires la « loi Larcher » du 31 janvier 2007, constitue l'aboutissement d'une revendication ancienne de la CFDT de voir mieux reconnue et respectée la démocratie sociale. « Il s'agit d'une reconnaissance du rôle du dialogue social et de sa contribution à l'intérêt général », estime la confédération.

Lire la suiteLire la suite
Le projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale en Conseil des ministres

Le Premier ministre a présenté quatre projets de loi tendant à réformer la Constitution en Conseil des ministres, mercredi 13 mars 2013, dont l'un relatif à la démocratie sociale. Ce texte « créera un nouveau titre dans la Constitution, dédié au dialogue social », précise le communiqué publié par l'Élysée. L'obligation de « concertation préalable à toute réforme en matière de relations du travail, d'emploi et de formation professionnelle, permettant aux partenaires sociaux d'engager, s'ils le souhaitent, une négociation collective », prévue par la loi « Larcher » du 31 janvier 2007 pour les projets de loi présentés par le gouvernement, sera étendue aux propositions de loi et aux ordonnances, et « inscrite dans la Constitution ».

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Le projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale élargit et consolide la « loi Larcher »

« Le projet de loi dispose que les organisations syndicales représentatives de salariés et d'employeurs seront désormais mises en mesure de négocier préalablement à l'adoption de tout projet de loi ou d'ordonnance ou de toute proposition de loi portant réforme en matière de droit du travail, d'emploi ou de formation professionnelle », indique l'exposé des motifs du projet de loi constitutionnelle relatif à la démocratie sociale, que va présenter le Premier ministre en Conseil des ministres, mercredi 13 mars 2013. Ce projet de réforme constitutionnelle s'appuie sur la « loi Larcher » du 31 décembre 2007 (article L. 1 du code du travail), limitée aux seuls projets de loi sociaux, suivie des protocoles adoptés par la suite dans les deux assemblées parlementaires pour les propositions de loi.

Lire la suiteLire la suite
François Hollande salue l'ANI sur l'emploi qui « fera date » et confirme l'inscription du dialogue social dans la Constitution en 2013

Francois Hollande se félicite à nouveau de l'accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 sur la sécurisation de l'emploi conclu entre le Medef, la CGPME, l'UPA, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC, lors de la présentation de ses voeux aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi, jeudi 17 janvier 2013. Cet accord « a suscité de longues discussions. Il n'a pas été approuvé par toutes les organisations de salariés. Mais je salue le compromis auquel les signataires ont abouti, après que tous les syndicats ont de bout en bout participé aux échanges. […] Cet accord fera date. C'est le premier depuis 40 ans sur le sujet de l'emploi », insiste-t-il sans toutefois reprendre le qualificatif d' « historique » qu'il appelait de ses voeux avant l'ouverture de la négociation entre partenaires sociaux à l'automne 2012.

Lire la suiteLire la suite
« Nous avons encore du mal à sortir de l'adolescence du dialogue social » (Gérard Larcher, Sénat)

« Après la période 2007-2009 marquée par un fort engagement des partenaires sociaux, nous avons assisté à un blocage de part et d'autre avec le dossier des retraites » lancé à l'initiative du gouvernement, constate Gérard Larcher, président du Sénat, mardi 1er mars 2011, à l'occasion d'un rendez-vous organisé par l'Ajis (Association des journalistes de l'information sociale). « Personnellement, je reste militant du dialogue social et nous avons encore du mal à sortir de l'adolescence du dialogue social », ajoute l'initiateur de la loi du 31 décembre 2007, dite de modernisation du dialogue social, imposant à l'exécutif de consulter les partenaires sociaux pour tout projet de loi social. Depuis 2010, ce principe est étendu aux propositions de loi d'origine parlementaire.

Lire la suiteLire la suite