Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Congrès SE-Unsa : le syndicat demande un « abaissement » des obligations de service des professeurs des écoles

Le SE-Unsa a débattu d'une nouvelle définition des obligations réglementaires de service dans le premier degré, lors de son 9e congrès, qui s'est déroulé du 3 au 5 avril 2013 à Marseille. Il défend pour les professeurs des écoles un temps de service composé de 23 heures d'enseignement et d'une réorganisation des 108 heures (36 heures d'activités en petits groupes dans le cadre du projet d'école, 9 heures d'animations pédagogiques, 6 heures de conseil d'école, 57 heures forfaitaires pour les autres tâches y compris de concertation) et une formation continue organisée sur le temps de service. Il souhaite également à terme « un nouvel abaissement » des obligations réglementaires de service pour les professeurs des écoles. Les questions des devoirs et des rythmes scolaires ont également été abordées au cours du congrès (AEF n°192096).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
SE-Unsa : Christian Chevalier réélu secrétaire général pour quatre ans

Le 9e congrès du SE-Unsa a reconduit Christian Chevalier, secrétaire général du syndicat depuis mai 2009, dans ses fonctions pour un mandat de quatre ans (AEF n°273185 et AEF n°193629). Sa liste a rassemblé 96,7 % des suffrages. Le congrès qui a réuni environ 750 participants sous le slogan « l'école de demain, oui mais avec nous », s'est achevé vendredi 5 avril 2013 à Marseille. Il a été marqué par l'affirmation de l'identité réformiste du syndicat qui a notamment inscrit dans son projet syndical - adopté à près de 85 % - son adhésion à la semaine de 4,5 jours, après de longs débats sur les rythmes scolaires. En préambule à la discussion, Christian Chevalier a insisté pour que cette précision soit intégrée dans leurs mandats : « Depuis des mois, nous assumons le passage à la semaine de 4,5 jours. […] Tous les départements ont tenu la ligne nationale. […] Si le congrès désavouait nos orientations, nous serions dans une situation politique où nous n'aurions plus aucune crédibilité et les portes se fermeraient. »

Lire la suiteLire la suite