Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Achats responsables : la commande publique « devrait être sous tutelle économique et non juridique » (G. Brunaud, Obsar)

« Le service des achats de l'État devrait être sous la tutelle économique du ministère délégué au Budget, et non piloté comme aujourd'hui par le conseiller juridique du ministre de l'Économie et des Finances », dénonce Gérard Brunaud, vice-président de l'Obsar (Observatoire des achats responsables), en marge du salon Produrable (Paris), mercredi 3 avril 2013. « L'achat est un acte juridique par la procédure, mais c'est avant tout un acte économique », poursuit-il. « Les juristes, c'est plutôt ceinture et bretelles. J'appelle à remédier à ce défaut ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
ISO 26000 : la norme Afnor sur les « achats responsables » est publiée

L'Afnor annonce lundi 16 juillet 2012 la publication de la norme « achats responsables » NF X50-135, qui « s'appuie totalement sur la norme ISO 26000 » relative à la responsabilité sociétale (AEF n°217055). Cette norme « propose des recommandations aux décideurs et aux acheteurs qui souhaitent maîtriser leurs coûts, tout en anticipant les risques sociaux et environnementaux des achats », fait valoir l'organisme de normalisation. « Avec près de 65 % de chiffre d'affaires qui passe entre les mains de la fonction achats, cette nouvelle norme est une réelle opportunité. Elle va renforcer les rôles stratégiques des acheteurs, en interne comme en externe, et ainsi modifier en profondeur le management de la relation fournisseurs et l'évaluation de la (…) performance globale et durable. »

Lire la suiteLire la suite