Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Snal anticipe une nouvelle baisse de 10 % des ventes de terrains en 2013 et demande à nouveau un « choc foncier »

« La tendance pour 2013 confirme une dégradation de 10 % sur les ventes de terrains qui s'ajoute à une diminution de 11 % en 2012 », observe Roger Bélier, le président du Snal (syndicat national des aménageurs lotisseurs), lundi 8 avril 2013, confirmant s'attendre à moins de 300 000 logements neufs vendus cette année. Il envisage par conséquent des pertes d'emplois dans le secteur de l'ordre de 4 300. Face à cette situation, Roger Bélier n'est pas convaincu par les annonces de François Hollande du mois dernier (AEF Habitat et Urbanisme n°193211), dont la suppression de l'abattement pour durée de détention au 1er janvier 2014. « Le délai est totalement insuffisant, cette mesure n'aura qu'un effet très limité sur l'offre de terrains à bâtir, d'autant que les élections municipales du printemps 2014 vont entraîner un gel d'une bonne partie des ouvertures de nouveaux terrains », remarque le président du Snal.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Mobilisation pour le logement : l'UMF et le Snal appellent à « compléter » le projet de loi « en luttant contre la rétention foncière »

Si le fait de « débloquer du foncier public » est positif, cette mesure « se révélera notoirement insuffisante compte tenu des besoins et de la tendance actuelle qui permettra au mieux d'atteindre la construction de 300 000 logements en 2012 », réagit l'UMF après la présentation en Conseil des ministres, mercredi 5 septembre 2012, du projet de loi de mobilisation générale pour la construction de logements (AEF Habitat et Urbanisme n°207677). L'Union appelle donc à « compléter ce dispositif par une mobilisation du foncier privé en luttant contre la rétention foncière » par une réforme de la taxation des plus-values immobilières sur les terrains à bâtir, « en inversant sa logique afin d'inciter les propriétaires privés à mettre sur le marché leurs terrains constructibles ». Un dispositif sur lequel travaille actuellement le gouvernement en vue du PLF 2013 (AEF Habitat et Urbanisme n°207837).

Lire la suiteLire la suite