Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Création d'IPB Bordeaux-Aquitaine regroupant l'Institut polytechnique de Bordeaux et trois écoles d'ingénieurs de la région

L'Institut polytechnique de Bordeaux, qui regroupe cinq écoles d'ingénieurs à Bordeaux, crée, par le biais de conventions avec d'autres écoles, un groupe régional « IPB Bordeaux-Aquitaine » affichant une « marque commune ». Déjà lié depuis fin 2011 à l'école d'agronomie, Bordeaux Sciences Agro, l'IPB conclut un partenariat en ce sens avec les deux écoles d'ingénieurs de l'UPPA (université de Pau et des Pays de l'Adour), l'ENSGTI et l'ISA-BTP le 8 avril 2013 à Pau. L'objectif est de définir ensemble une carte régionale des formations d'ingénieurs. Les étudiants de ces huit écoles (les cinq internes à l'IPB et les trois conventionnées) pourront ainsi suivre des enseignements dans l'une ou l'autre des écoles, sans s'acquitter de nouveaux droits d'inscription. Les enseignants de chaque école pourront effectuer une partie de leur service dans une autre. Des mutualisations sont aussi prévues pour les activités de recherche partenariale et les relations internationales.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
L'Institut polytechnique de Bordeaux compte une 5e école d'ingénieurs, l'Ensegid, spécialisée dans les géo-sciences et l'environnement

L'Institut polytechnique de Bordeaux est désormais doté de cinq et non plus quatre écoles d'ingénieurs, depuis l'arrêté du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche publié au BO du 10 mars 2011, qui créé l'Ensegid, École nationale supérieure en environnement, géoressources et ingénierie du développement durable. Cette nouvelle école interne de l'IPB, qui accueillera sa première promotion à la rentrée 2011, prend la suite de l'institut Egid de l'université Montaigne Bordeaux-III, créé en 1969 sous la forme d'une MST (maîtrise des sciences et techniques) de géologie pratique ; elle reste dirigée par Jean-Marie Malézieux. L'Ensegid proposera un diplôme d'ingénieur dans le domaine des géosciences, avec pour objectif de « diplômer 60 ingénieurs par an pour répondre aux besoins croissants en science de la terre, en particulier dans les domaines de l'eau et de l'environnement comme l'a souligné l'enquête du BRGM publiée en 2008 », explique l'IPB le 17 mars 2011.

Lire la suiteLire la suite
Institut polytechnique de Bordeaux : le regroupement a été salutaire mais manque d'une stratégie claire et de l'adhésion des acteurs (Aeres)

Le regroupement des formations d'ingénieurs au sein de l'IPB (Institut polytechnique de Bordeaux), fortement soutenu par la région Aquitaine, a été « salutaire pour le site [bordelais] » mais le nouvel institut manque d'une stratégie claire et ne suscite pas encore suffisamment l'adhésion des acteurs, conclut l'Aeres dans un rapport daté de juillet 2010. « Un tel projet ne saurait se contenter d'une politique au jour le jour, uniquement pilotée en fonction des intérêts exercés par les différents acteurs. Cette prise de responsabilité se fera nécessairement par l'abandon de certaines prérogatives par les écoles et l'alignement de celles-ci sur la mieux-disante d'entre elles à partir de critères de performance établis en concertation. La démarche est entamée, elle doit être accélérée », estime l'agence d'évaluation, qui a audité l'IBP en janvier 2010, peu de temps après sa création.

Lire la suiteLire la suite