Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Picardie : le conseil régional va investir 350 millions d'euros dans ses lycées d'ici 2015

Le conseil régional de Picardie a adopté vendredi 29 mars 2013 un programme prévisionnel d'investissement de 350 millions d'euros sur trois ans pour donner un « coup d'accélérateur » à la rénovation de ses lycées. « Entre 2004 et 2012, ce sont près de 500 millions qui ont été investis pour améliorer le quotidien des lycées et de la communauté éducative », rappelle la collectivité territoriale. C'est dans ce cadre que seront terminés courant 2013 les travaux de la Cité scolaire sud d'Amiens, une opération qui représente un coût global d'environ 63 millions d'euros.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réussite éducative : la région Picardie et la FCPE signent une convention pour permettre aux parents de s'impliquer

Claude Gewerc, président PS du conseil régional de Picardie, Jean-Jacques Hazan, président national de la FCPE et Abdelaziz Rouibi, président de la FCPE Picardie, et secrétaire général adjoint de la FCPE signent une convention triennale, mercredi 4 juillet 2012 à Paris. Cette initiative s'inscrit dans le prolongement de la mise en place d'un schéma sur la réussite éducative initié par la collectivité en 2010 (AEF n°239322 et AEF n°224327). L'objectif étant, selon Claude Gewerc, de « prendre en compte l'ensemble de la chaîne éducative » dans un territoire où « tous les taux [de réussite au baccalauréat, de poursuite dans l'enseignement supérieur] sont extrêmement faibles ». Pour la FCPE, cette convention permet de reconnaître aux parents d'élèves un statut de représentant et prévoit différents projets pour qu'ils concourent à la réussite éducative.

Lire la suiteLire la suite