Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« La finance éthique a été vidée de sa substance » (Gaëtan Mortier)

La finance éthique « n'a pas su proposer d'alternatives crédibles aux dérives de la spéculation et de la cupidité de systèmes bancaires hors-sol. Victime de son succès auprès des banques et agences de notation, le projet a été vidé de sa substance. Pire, il a parfois été utilisé par les grands investisseurs pour légitimer la spéculation, la précarité, les rémunérations indécentes et les investissements polluants », dénonce Gaëtan Mortier dans son ouvrage « Finance éthique, le grand malentendu » (1), à paraître jeudi 11 avril 2013. Ancien analyste extrafinancier de MSCI (Morgan Stanley Capital International) ESG Research, après avoir rejoint l'équipe en charge de la RSE à la Commission européenne, Gaëtan Mortier milite au sein des collectifs Sauvons les riches, Génération précaire, et Jeudi noir. Il est également membre du conseil de surveillance de la Fondation pour l'écologie politique, lancée par le parti EELV.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement