Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Cité internationale universitaire de Paris prévoit la construction de 1 800 logements à l'horizon 2017-2020

Le nouveau plan d'aménagement de la CIUP (Cité internationale universitaire de Paris) prévoit la construction de 1 800 logements à l'horizon 2017-2020, répartis dans dix nouvelles maisons, selon la convention tripartite signée lundi 8 avril 2013 par la ville de Paris, la chancellerie et la CIUP. Cela fait suite à l'accord foncier conclu en 2011 entre ces trois même acteurs (AEF n°243622). Marcel Pochard, président de la CIUP, souligne « l'ampleur tout à fait exceptionnelle de l'ambition et des perspectives que la convention [tripartite] ouvre à la CIUP ». Il rappelle en effet que la cité « n'a pas connu de constructions depuis 45 ans » (AEF n°241565). Marcel Pochard signe ce même jour avec Bertrand Delanoë, maire de Paris, une convention cadre renouvelant leur partenariat.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
URGENT. Plan campus : sur 75 opérations, 47 basculent en maîtrise d'ouvrage publique, 23 restent en PPP et 5 sont reportées (MESR)

Sur 75 opérations prévues en PPP dans le cadre de l'opération campus (1), 23 restent en PPP (partenariat public-privé), 47 basculent en MOP (maîtrise d'ouvrage publique), montage innovant ou article 73 du code des marchés publics (marché de conception, réalisation et exploitation ou maintenance), et 5 opérations sont reportées : tels sont les arbitrages rendus sur le plan campus après quatre réunions interministérielles, indique à AEF le MESR jeudi 28 mars 2013. Les 23 PPP maintenus le sont parce qu'ils étaient « très ou suffisamment avancés », explique le ministère, citant les exemples de Lyon-Sud médecine (AEF n°196715), de l'Océanomed de Marseille (AEF n°202232), l'ENS de Lyon, le projet biologie-santé de Lorraine ou GreenEr à Grenoble (AEF n°209814). L'hôtel des chercheurs à Strasbourg se fera également en PPP, le modèle économique (paiement des chambres) justifiant le recours au contrat de partenariat (AEF n°202120). Parmi les cinq opérations reportées figurent deux projets au Havre, l'Imredd (Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable) de Nice et une partie d'un PPP de Lille (AEF n°233293), les projets n'ayant pas été considérés suffisamment justifiés.

Lire la suiteLire la suite
Opération campus à Paris : Valérie Pécresse annonce la répartition des 700 millions d'euros dont 200 millions d'euros pour la vie étudiante

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, annonce mercredi 6 avril 2011, la répartition de la dotation de 700 millions d'euros réservée à Paris intra-muros dans le cadre de l'opération campus (AEF n°287346). Comme cela avait été annoncé dès sa création en février 2010, le PRES Sorbonne Paris Cité se voit attribuer 200 millions d'euros (AEF n°276026). Sur les 500 millions d'euros restants, 200 millions d'euros sont attribués à la vie étudiante, 130 millions d'euros au PRES Sorbonne Universités, 100 millions d'euros au PRES Hesam, et 70 millions d'euros à la fondation de coopération scientifique PSL. Par ailleurs, 75 millions d'euros d'intérêts permettront de lancer les dix premiers chantiers dès 2011 et 75 millions d'euros sont destinés à l'université Paris-Dauphine, sous la forme de PPP.

Lire la suiteLire la suite