Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Écoles d'architecture : « adapter la formation aux attentes de la société et aux évolutions des métiers » (rapport de V. Feltesse)

« La technique est peu présente » dans la formation des architectes en France et « des efforts restent à faire » pour renforcer les « doubles cursus architecte-ingénieur ». Tel est le constat dressé par le rapport de la concertation sur l'enseignement et la recherche en architecture (1), remis par Vincent Feltesse (2) à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication (3), le 8 avril 2013. Afin d'y remédier, il propose d'« adapter la formation aux attentes de la société et aux évolutions des métiers de l'architecture ». Parmi d'autres « actions prioritaires » à mener, le rapport recommande d'« établir un référentiel commun des compétences délivrées par les écoles d'architecture », de « définir un programme national interministériel de formation et de recherche en architecture », ou encore de « placer les écoles d'architecture sous la cotutelle du ministère de la Culture et de la Communication d'une part, du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche d'autre part ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Écoles d'architecture : 84 % des cursus notés « A », selon le rapport de synthèse de l'Aeres

« Entrées dans le schéma global du LMD très peu de temps après les universités, les écoles d'architecture ont montré une très grande capacité à mener une réforme en profondeur qui se traduit aujourd'hui dans les évaluations très positives de leurs deux cursus principaux [diplôme d'études en architecture et diplôme d'État d'architecte] », indique l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) dans son rapport de synthèse de l'évaluation de ces programmes, mis en ligne le 29 juin 2012 (1). Il existe 22 écoles d'architecture en France qui accueillent plus de 18 000 étudiants : 21 sont publiques (les Ensa, écoles nationales supérieures d'architecture, sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication et l'Insa Strasbourg, qui dépend du MESR) et une école est privée (l'école supérieure d'architecture à Paris) (2). Elles délivrent un DEEA (diplôme d'études en architecture) valant grade de licence et un DEA (diplôme d'État d'architecte) valant grade de master.

Lire la suiteLire la suite
34 000 étudiants accueillis dans 125 établissements de l'enseignement supérieur culture en 2010-2011 (étude du ministère de la Culture)

« En 2010-2011, les 125 établissements de l'enseignement supérieur Culture [publics et privés] ont accueilli près de 34 000 étudiants », dont la moitié est inscrit dans une des 21 écoles d'architecture et de paysage, et près d'un tiers suivent des formations en arts plastiques, selon une publication du département des études, de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture et de la Communication datée d'avril 2012. Ces 125 établissements, qui ont des statuts et des tailles « très variés », ont comme point commun de proposer des formations qui conduisent à des diplômes relevant du ministère de la Culture et de la Communication (arts plastiques, spectacle vivant, patrimoine, cinéma, audiovisuel).

Lire la suiteLire la suite
L'Aeres met en ligne l'ensemble des rapports d'évaluation des écoles d'art

L'Aeres rend publics le 10 janvier 2011 les rapports des écoles supérieures d'art de la quatrième vague. Les 57 écoles proposant une formation à bac+5 ont été évaluées durant l'année 2010, dans le cadre de l'application du LMD aux secteurs des arts plastiques et du spectacle vivant. La réforme des cursus et leur évaluation conditionne en effet l'attribution du grade de master aux titulaires du DNSEP (diplôme national supérieur d'expression plastique), tout comme le changement de statut des établissements. La totalité des écoles d'art territoriales, qui sont actuellement sous régie municipale, doit passer cette année sous le statut d'EPCC (établissement public de coopération culturelle) (AEF n°255860).

Lire la suiteLire la suite