Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Idex à Toulouse : le CA et le président de Toulouse-II votent contre la convention attributive et les annexes

Les élus de la FSU, de l'Unef et Jean-Michel Minovez, président de l'université Toulouse-II Le Mirail, ont voté contre la convention attributive et les annexes de l'idex (initiative d'excellence), lors du conseil d'administration du 9 avril 2013. Sur 22 administrateurs présents, 12 se sont donc prononcés contre, 9 pour et un s'est abstenu (1). Pour Jean-Michel Minovez, les élus sont « sous tension » du fait des différentes réformes en cours et ont voulu réagir au projet de loi ESR et notamment au statut d'EPSCP prévu pour les communautés d'universités et d'établissements (AEF n°193318). Il rejette l'idée qu'il s'agit d'un « chantage » ou d'une « volonté de blocage ». Vendredi 12 avril, c'est au CA du PRES Université de Toulouse d'examiner ces dossiers idex. Le président du Mirail ayant annoncé qu'il n'exercerait pas son droit de veto - le délai pour demander l'unanimité étant par ailleurs dépassé (2) -, la convention attributive et les annexes de l'idex devraient donc être votées par le PRES.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Idex de Toulouse : le nouveau projet voté à l'unanimité par le CA du PRES et cosigné par le MESR et le CGI

« Le conseil d'administration du PRES Université de Toulouse a voté à l'unanimité le 'document delta' [annexe n°1 de la convention attributive du projet idex] », annonce Marie-France Barthet, président du PRES, mercredi 19 décembre 2012, à l'issue du CA du PRES. Il avait été voté par l'ensemble des CA des établissements membres fondateurs du PRES ces deux dernières semaines (1). Ce document, présentant le nouveau projet idex, est également signé mercredi 19 décembre 2012 par le CGI et le MESR. Cette signature commune, qualifiée d' « exceptionnelle » par Marie-France Barthet, avait été voulue par Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, lors de son déplacement à Toulouse en novembre, pour qu'il y ait un « engagement mutuel du CGI et du MESR avec l'ensemble des partenaires du site » (AEF n°202000).

Lire la suiteLire la suite
Idex de Toulouse : « Louis Gallois doit garantir que les lignes rouges en matière de gouvernance seront respectées » (Philippe Aghion)

« Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, doit garantir que les lignes rouges en matière de gouvernance, notamment un jury international approuvé par le CGI pour décider de l'attribution et des montants des chaires d'excellence internationales, seront respectées dans le projet d'idex de Toulouse », déclare Philippe Aghion à AEF, lundi 10 décembre 2012. Philippe Aghion est professeur d'économie à Harvard (États-Unis), membre du jury « idex » (AEF n°245549) et auteur d'un rapport sur « l'excellence universitaire » (AEF n°264105). « Le projet est maintenant entre les mains de Louis Gallois. Tout est dans les détails et il y a encore bien des choses qui ne sont pas claires », analyse-t-il. Pour Philippe Aghion, le commissaire général à l'investissement doit s'appuyer sur l'avis de Jean-Marc Rapp, président du jury « idex » (AEF n°251379) car celui-ci « connaît le projet dans les détails ». « Je peux vous dire que Jean-Marc Rapp dira 'non' sur le projet actuel de Toulouse. »

Lire la suiteLire la suite
Idex de Toulouse : le conseil d'administration du PRES signe le protocole d'accord, avec l'abstention de Toulouse-I Capitole

Les 26 membres du conseil d'administration du PRES Université de Toulouse adoptent le protocole d'accord de l'idex « à l'unanimité, avec deux abstentions », indique Marie-France Barthet, présidente du PRES, à l'issue du CA, mercredi 31 octobre 2012. Bruno Sire et Corinne Mascala, respectivement président et vice-présidente du CA de l'université Toulouse-I Capitole, se sont abstenus. Le 23 octobre, le conseil d'administration de Toulouse-I Capitole avait refusé de voter son soutien au protocole (AEF n°203840). « J'ai senti que nos arguments étaient entendus et qu'il n'y avait pas de volonté d'exclusion à notre égard ; nous nous sommes simplement abstenus afin de donner un signal d'ouverture. Mais attention, l'absention n'est pas un vote 'pour' », confie Bruno Sire à AEF le 31 octobre. Pour Marie-France Barthet, « c'est la validation d'une première étape importante, avant la rédaction de la convention attributive, et sa signature », prévue au CA du PRES le 21 décembre 2012. Le conseil régional, le conseil général, la communauté urbaine Toulouse Métropole et la ville de Toulouse étaient présents au CA. « Nous avons tous dit à Bruno Sire que les divergences ne nous semblaient pas si importantes et que nous souhaitons clairement une unité du site », explique à AEF Nicole Belloubet, première vice-présidente du conseil régional Midi-Pyrénées en charge de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche, le 31 octobre 2012.

Lire la suiteLire la suite
Idex : Toulouse-I Capitole rejette le protocole d'accord, quatre autres membres fondateurs du PRES se prononcent pour

Le conseil d'administration de l'université Toulouse-I Capitole se prononce contre le protocole d'accord de l'idex mardi 23 octobre 2012, par 22 voix contre, une pour et trois abstentions. Le CA adopte la motion « défavorable » en exprimant de « très vives réserves » votées la veille par le conseil scientifique de l'université. Dans cette motion, le CS « constate que le projet de protocole qui lui est soumis est trop éloigné du projet qu'il avait soutenu » et « souligne la perte de crédit que pourrait avoir le site si une telle volte-face était entérinée ». La motion met en cause le mode de gouvernance, « très peu lisible au regard du précédent », et « l'abandon des programmes-phares qui avaient fait le succès du projet labellisé » (AEF n°205401). « Maintenant, nous demandons un arbitrage du CGI (Commissariat général à l'investissement). C'est le CGI qui nous dira jusqu'où on peut aller dans les modifications. Nous souhaitons aussi nous prononcer sur le 'document delta' qui reprend le texte du projet labellisé avec toutes les modifications précisées », explique à AEF Bruno Sire, président de l'université Toulouse-I Capitole, le 23 octobre.

Lire la suiteLire la suite