Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Lutte contre la précarité énergétique : Cécile Duflot veut « accélérer le rythme » du programme « Habiter mieux »

« L'Anah, par son expérience acquise dans le programme Habiter mieux, sera l'opérateur privilégié du chantier de la lutte contre la précarité énergétique », relève Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, mardi 9 avril 2013, à l'occasion des rencontres nationales de la précarité énergétique organisées par l'Anah (Agence nationale d'amélioration de l'habitat). « C'est un chantier prioritaire du plan d'investissement pour le logement annoncé par François Hollande », rappelle la ministre (AEF n°193213), qui estime toutefois que le bilan du programme est « modeste ». Depuis sa mise en place en 2011, « 22 000 logements, dont 12 000 en 2012 », d'après l'Anah, ont bénéficié de travaux, alors que l'objectif 2010-2017 est d'aider à la rénovation de 300 000 logements. La ministre souhaite donc « accélérer le rythme », avec 30 000 logements rénovés en 2013, 38 000 en 2014 et 50 000 en 2015.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Précarité énergétique : les centres communaux d'action sociale plaident pour une meilleure coordination

« Le caractère multidimensionnel de la précarité énergétique entraîne une forte multiplicité des acteurs et des démarches engagées » par les conseils généraux, les autres collectivités, les fournisseurs d'énergie et les acteurs du logement « dont la coordination n'est pas toujours aisée », constate l'UNCCAS (Union nationale des centres communaux d'action sociale) dans une enquête sur ce thème présentée mercredi 27 mars 2013. En 2006, l'Insee évaluait à 13 % le nombre de ménages en situation de précarité énergétique, part ayant depuis « très certainement fortement augmenté ». L'union nationale constate un niveau peu élevé de satisfaction des CCAS concernant les actions menées en faveur des économies d'énergie avec les fournisseurs, quels qu'ils soient. Et les CCAS proposant des aides au financement de travaux d'isolation thermique « restent très rares ».

Lire la suiteLire la suite