Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le parcours d'Érard Corbin de Mangoux, nouveau préfet des Yvelines

Érard Corbin de Mangoux, directeur général de la sécurité extérieure au ministère de la Défense (AEF Sécurité globale n°193807), est nommé préfet des Yvelines en conseil des ministres, mercredi 10 avril 2013 (AEF Sécurité globale n°191903). Il succède à Michel Jau, nommé préfet de la région Limousin, préfet de la Haute-Vienne. Bernard Bajolet est nommé au poste de directeur général de la sécurité extérieure.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La DGSE « est la première à réclamer un contrôle de ses activités » (Érard Corbin de Mangoux)

« Si le secret est au cœur de son travail, la Direction générale de la sécurité extérieure est la première à réclamer un contrôle de ses activités. » C'est ce qu'indique son directeur, Érard Corbin de Mangoux, lors de son audition par la commission de la Défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale, mercredi 20 février 2013, dont le compte-rendu a été mis en ligne début mars. Il se « félicite en particulier de la création, en 2008, de la DPR (Délégation parlementaire au renseignement), qui vient s'ajouter aux dispositifs de contrôles déjà existants », tels que la Commission nationale de l'informatique et des libertés. « Si nous pouvons présumer que les orientations du prochain Livre blanc proposeront de renforcer la capacité de contrôle de la DPR, il existera toujours une 'ligne rouge constitutionnelle' prohibant toute divulgation d'éléments relatifs aux opérations en cours », souligne-t-il.

Lire la suiteLire la suite