Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

« La ville diffuse ne serait-elle pas déjà durable, à sa façon ? » (Francis Beaucire, échos des Matinées du CGEDD)

« La ville peu dense est accusée de tous les maux - fortes dépenses énergétiques, artificialisation des sols - […] mais force est de constater le relatif échec, à ce jour, de nos politiques de lutte contre l'étalement urbain », pose Alain Lecomte, président de la section Aménagement durable des territoires du CGEDD, en préambule d'une conférence sur la ville diffuse organisée par le conseil jeudi 11 avril 2013 (1). « Partant de là, il convient de se demander comment organiser ce territoire qui s'étend », ajoute-t-il, appuyé par Ariella Masboungi, inspectrice générale du développement durable, laquelle souligne qu'il « ne sera pas possible de densifier continuellement les villes centres ». Francis Beaucire, géographe invité à la tribune, abonde, assurant que la ville diffuse « doit être durable ». Et interroge : « D'ailleurs, ne l'est-elle pas déjà, à sa façon ? »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le CGEDD dressera, entre autres, en 2013 le bilan des ventes HLM et celui de la mise en oeuvre des PLUI

Le CGEDD lancera en 2013 cinq missions d'évaluation portant sur les champs de l'urbanisme et du logement, fait-il savoir mardi 12 mars 2013, en publiant son programme pour l'année en cours. Ainsi, l'organe de conseil du gouvernement en matière d'environnement et de développement durable, également chargé d'évaluer l'efficacité de l'action des services placés sous l'autorité des ministères en charge du Développement durable, de l'Énergie, de l'Égalité des Territoires et du Logement, se penchera cette année sur « les démarches de cession des logements HLM à leurs occupants », « l'implication de l'État dans les démarches de développement urbain durable », « le bilan des contrats de mixité sociale passés par l'État et les communes en carence » (au titre de la loi SRU), « le bilan quantitatif et qualitatif des PLUI institués par la loi d'engagement national pour le logement » et « l'évaluation des politiques publiques de lutte contre la vacance de logements ».

Lire la suiteLire la suite
Coût de l'énergie : les Français les plus vulnérables cumulent une passoire thermique et un éloignement des villes (Crédoc)

Le Crédoc recommande d'utiliser la notion de « coût résidentiel », « consistant à cumuler le coût du logement, charges comprises, et le coût de la mobilité en fonction du type de commune de résidence », pour évaluer la précarité énergétique des Français. « Les Français les plus vulnérables au renchérissement du coût des énergies sont ceux qui cumulent un habitat à mauvaise efficacité thermique et un éloignement des commerces et services », pointe le centre de recherche dans une étude, publiée jeudi 7 mars 2013, intitulée « La précarité énergétique pose la question du coût du logement en France ». Elle s'inscrit dans le débat national sur la transition énergétique et dans un contexte où le gouvernement tarde à annoncer son plan de rénovation thermique (AEF Habitat et Urbanisme n°194330) et où la proposition de loi Brottes créant un bonus-malus énergie devrait être définitivement adoptée par les députés lundi 11 mars.

Lire la suiteLire la suite