Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le député Bertrand Pancher veut faire de l'UDI « le parti de l'écologie du développement »

Le député Bertrand Pancher (Meuse) organise, samedi 13 avril 2013 à Paris, une convention de l'UDI (Union des démocrates et indépendants) intitulée « Le réveil de l'écologie ». L'animateur du pôle écologique du parti centriste a pour « ambition » que l'UDI devienne « le parti de l'écologie du développement ». « Nous ne sommes ni un parti de la décroissance, ni un parti qui fait passer l'économie avant le social et l'environnement. Nous voulons démontrer que les trois crises, auxquelles j'ajouterais une quatrième crise morale, s'expliquent par une incapacité à se projeter sur le long terme. » La réflexion de l'UDI sur l'environnement pourrait également aboutir à la création d'un think tank baptisé temporairement « Les Amis du Grenelle », que pourrait présider Alain Grimfeld, ancien président du Comité consultatif national d'éthique et du Comité de prévention et de précaution.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le Parti socialiste définit sa conception de la « social-écologie » et de la « transition écologique »

Samedi 23 mars 2013 a été organisé un forum du Parti socialiste consacré à l'environnement. L'occasion pour le parti au pouvoir d'adopter ses « orientations » en la matière, intitulées « La transition écologique : au coeur du nouveau projet politique de gauche ». Pour Laurence Rossignol, secrétaire national du PS à l'environnement et au développement durable, interrogée par AEF mercredi 27 mars, « les politiques locales menées par les socialistes sont innovantes en matière de transition écologique. Si on fait la somme de ce qui se fait, on est loin de la timidité. Le problème est de passer du local à la pensée globale. Il y a comme un plafond de verre. Le PS n'arrive pas à faire le lien avec l'économie et la lutte contre le chômage. Le forum a permis de monter une marche et de dépasser ce plafond de verre ». La « chance » des socialistes plaidant pour une politique environnementale plus forte du gouvernement est que Paris va probablement accueillir la conférence sur le climat de 2015 : « Nous ne pourrons pas l'accueillir sans avoir bien engagé la transition écologique », espère la secrétaire.

Lire la suiteLire la suite