Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Des « filières intégrées » pourraient faciliter l'accès des industriels au marché de la dépendance (cabinet Alcimed)

Des firmes pharmaceutiques qui puissent à la fois être productrices de médicaments, mais également fournir des services associés à ces produits – tels qu'un système d'abonnement en télétransmission de données de santé – en vue de créer une filière totalement « intégrée », du producteur au consommateur final ? Ce modèle pourrait se développer « dans un un horizon de 10 ou 15 ans », estime le cabinet de conseil Alcimed, présentant, vendredi 12 avril 2013, ses analyses sur les perspectives de développement des industriels dans le champ de la prise en charge de la dépendance. Citant l'émergence de nouveaux « dispositifs médicaux intelligents » mêlant produits médicaux et gérontechnologies, Vincent Genet, associé du cabinet Alcimed estime que « la vraie question est de savoir quel sera l'acteur au coeur du pilotage permettant de développer et financer ces dispositifs intégrés. Aujourd'hui, l'écosystème n'est pas clairement établie ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Financement de la perte d'autonomie : les rapports Aquino, Broussy et Pinville suscitent des interrogations

« Ces rapports ne contiennent rien de nouveau dans les diagnostics connus depuis des années. Ce qui frappe, c'est leur silence assourdissant quant aux sources de financement nécessaires pour mener une telle réforme à un niveau simplement décent » , a commenté le 12 mars 2013 l'ancienne secrétaire d'État chargée des Aînés du gouvernement Fillon, Norra Berra, dans une première réaction à la remise au Premier ministre, la veille, de trois rapports sur l'adaptation de la société au vieillissement (AEF n°193986). Selon la députée européenne UMP, les rapports Aquino, Broussy et Pinville « s'inscrivent clairement dans la continuité des orientations et des actions menées par le gouvernement Fillon. » Dans un autre communiqué, en date du 11 mars 2013, le président de l'AD-PA, Pascal Champvert, a également affirmé la nécessité d'établir précisément de nouvelles sources de financement pour soutenir l'augmentation des « besoins des personnes âgées». Pascal Champvert demande une augmentation du nombre de professionnels médico-sociaux à domicile et une baisse du reste à charge en établissement. Ces surcoûts pourraient être financés selon lui par un alignement de la CSG des retraités sur celle des actifs et à une nouvelle taxe sur les successions.

Lire la suiteLire la suite