Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Circulaire de rentrée : des réactions syndicales et politiques

Le Sgen-CFDT attendait « une redéfinition du mode de gouvernance de l'Éducation nationale » dans la circulaire de rentrée publiée le 11 avril 2013. Le syndicat insiste sur la nécessité d' « incarner [le] changement de méthode » à l'occasion de la refondation de l'école, dans un communiqué du 11 avril. La FSU souligne de son côté des « insuffisances » sur l'accompagnement des équipes, le collège et la formation. La plupart des autres réactions portent sur les modifications apportées aux règles de la carte scolaire. En effet, « les demandes de dérogation [à la carte scolaire] formulées sur la base du motif 'parcours scolaire particulier' » ne seront plus traitées en priorité (AEF n°191840). La FCPE et la sénatrice Françoise Cartron (PS, Gironde) saluent cette décison, alors que l'ex-ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel (UMP, Haute-Marne) estime que cette mesure va renforcer « la ghettoïsation », et la Peep dénonce « une mesure inefficace ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Circulaire de rentrée (3/3) : le ministère veut freiner le contournement de la carte scolaire

« Les directeurs académiques des services de l'Éducation nationale ne traiteront plus prioritairement les demandes de dérogation [à la carte scolaire] formulées sur la base du motif 'parcours scolaire particulier', qui servent trop souvent à éviter l'établissement de secteur », indique la circulaire de rentrée 2013, publiée au BO du jeudi 11 avril. « Le précédent gouvernement n'a jamais supprimé la carte scolaire. Il ouvrait des classes supplémentaires là où il y avait de la demande », affirme le ministère de l'Éducation nationale, qui veut « éviter les excès » de dérogation. « Nous avons conscience qu'il ne s'agit pas là de la réforme de la carte scolaire mais nous voulons mettre un peu plus d'équité. Le sujet de la carte scolaire est un sujet que nous n'avons pas à traiter seul, mais en interministérielle. » La circulaire de rentrée évoque également la question de l'éducation prioritaire et de la scolarisation des élèves à besoins particuliers.

Lire la suiteLire la suite
Circulaire de rentrée (2/3) : le ministère veut valoriser la voie professionnelle

« Une attention particulière devra être portée à la valorisation des parcours de formation professionnelle afin de rendre ceux-ci plus attractifs et de diminuer sensiblement les sorties en cours de cursus », indique la circulaire de rentrée 2013, publiée au BO du jeudi 11 avril. « Chaque académie devra engager une action forte pour faire mieux connaître et valoriser la voie professionnelle, en partenariat avec les conseils régionaux. Cette action pourrait notamment se traduire par l'identification, à terme, d'au moins un campus des métiers et des qualifications par académie, qui donnera lieu à un appel à projet spécifique (AEF n°192318). » Dans le premier degré, les principaux changements interviendront « prochainement » lorsque les nouveaux cycles seront définis. La circulaire insiste également sur l'accueil des parents ainsi que sur un nouveau cadre pour la lutte contre l'absentéisme des élèves et pour les procédures disciplinaires.

Lire la suiteLire la suite
Circulaire de rentrée (1/3) : le ministère insiste sur « la qualité » de l'accueil des stagiaires

« La qualité des dispositifs d'accueil, d'accompagnement et de formation des futurs professeurs est indispensable pour restaurer l'attractivité du métier d'enseignant », indique la circulaire de rentrée 2013, publiée au BO jeudi 11 avril. « La mobilisation des personnels accompagnant les futurs professeurs sera déterminante, qu'il s'agisse des maîtres-formateurs, des conseillers pédagogiques, des tuteurs, mais aussi des directeurs d'école, des chefs d'établissement, des inspecteurs territoriaux et l'ensemble des équipes pédagogiques. » La circulaire insiste également sur la formation en ligne et la formation continue des enseignants. Elle évoque aussi les nouveaux contrats tripartites entre l'académie, l'établissement et la collectivité.

Lire la suiteLire la suite