Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les redéploiements de la zone de compétence de la gendarmerie vers la police concerneront douze communes

Douze communes situées en zone de compétence de la gendarmerie nationale doivent passer, au cours des prochains mois, dans le giron de la police nationale. C'est ce qu'indique un compte rendu - établi par la DGPN - de la réunion de concertation entre l'administration de la police nationale et les représentants syndicaux, jeudi 11 avril 2013 à Paris, dont AEF Sécurité globale a obtenu une copie (AEF Sécurité globale n°191755). Ces communes font partie des 17 situées en zone gendarmerie pour lesquelles un transfert avait été envisagé par le ministère de l'Intérieur dans une liste communiquée par le ministère de l'Intérieur fin janvier 2013 (AEF Sécurité globale n°197015). « Les redéploiements sont différés pour les trois communes de l'Est du département du Val-d'Oise (Roissy-en-France, Le Thillay, Vaudherland) », indique le compte-rendu, tandis que celui de Champigneulles (Meurthe-et-Moselle) « est abandonné ». Le compte-rendu n'évoque pas le cas de Malemort-sur-Corrèze (Corrèze).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Redéploiement police-gendarmerie : les préfets doivent remettre les conclusions de la concertation d'ici au 15 mars 2013

Les préfectures concernées par les redéploiements entre la police et la gendarmerie doivent restituer les conclusions de la concertation menée localement le 15 mars 2013 au plus tard, apprend AEF Sécurité globale de sources concordantes. Un document doit être transmis au ministère de l'Intérieur et présenter un projet d'ensemble, apprend ainsi AEF Sécurité globale auprès de l'entourage du préfet du Val d'Oise (AEF Sécurité globale n°197884). « Nous connaissons le prérecquis », à savoir les communes dont le transfert est envisagé, indique-t-on à la préfecture du Val d'Oise. « Il faut donc indiquer, par exemple, le nombre d'effectifs prévus pour telle zone, quelles seront les infrastructures qui accueilleront les nouveaux policiers. L'objectif est de bâtir un plan de redéploiement idéal. Nous commençons une phase de réflexion, pour l'instant, rien n'a été décidé. » Le préfet du Val d'Oise envisage de rencontrer les maires concernés un par un, ajoute son entourage.

Lire la suiteLire la suite