Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

SNCS-FSU : Patrick Monfort, réélu secrétaire général, appelle la FSU à « mettre tout son poids pour le retrait du projet de loi ESR »

Patrick Monfort, directeur de recherche au CNRS, est réélu secrétaire général du SNCS-FSU, avec Christophe Blondel au poste de trésorier national, annonce-t-il à AEF dimanche 14 avril 2013, à l'issue du congrès du syndicat qui s'est tenu du 11 au 13 avril à Meudon-Bellevue (Hauts-de-Seine). « Le congrès a largement été consacré au projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche, que nous continuons à juger inacceptable », résume-t-il. Il indique à ce sujet que « le congrès du SNCS s'adresse à sa fédération, la FSU, pour qu'elle mette tout son poids de première fédération de l'éducation, de la recherche et de la culture pour le retrait du projet au profit d'une véritable négociation en vue d'une loi d'orientation et de programmation à la hauteur des besoins du pays ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Projet de loi ESR : « Le plus grave est moins ce qu'il contient que ce qu'il a carrément oublié » (SNCS-FSU)

« Le projet de loi que prépare la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est une immense déception », déclare le SNCS-FSU dans un communiqué diffusé mardi 19 février 2013. « De notre point de vue, le plus grave est moins ce que le projet contient que ce qu'il a carrément oublié », poursuit le syndicat, qui se demande ce que le projet a « retenu du rapport des assises » et « où est donc passé le rapport du député Jean-Yves Le Déaut » (AEF n°199770 et n°198215). « À ce point de déconnexion, il n'est pas envisageable de continuer », poursuit le SNCS. « Il faut repousser de quelques mois la discussion au Parlement afin que la loi prenne pleinement en compte l'ensemble des problèmes d'enseignement supérieur et de recherche », et notamment « l'affirmation du rôle central du CNRS » ou « l'affirmation selon laquelle l'UMR (unité mixte de recherche) est la brique de base de l'organisation de la recherche ». « Nous voulons une vraie réforme de l'ESR, selon les voeux de la communauté scientifique, et nous allons le rappeler », avertit encore le syndicat.

Lire la suiteLire la suite