Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Contrats de génération : la Franche-Comté met en place une aide à l'ingénierie

La conseil régional de Franche-Comté vient d'adopter une série de mesures venant en appui au contrat de génération. Parmi ces mesures, elle mobilise 2 000 euros par entreprise « pour financer une aide à l'ingénierie préalable à la construction du binôme », indique le rapport adopté. « Si nous ne prévoyions aucune aide au conseil pour entrer dans ce dispositif complexe, je ne suis pas sûre que le contrat de génération serait probant », déclare Marie-Guite Dufay, présidente (PS) du conseil régional de Franche-Comté lors de la session plénière.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Le projet de loi sur le contrat de génération définitivement adopté par le Parlement. Le détail du texte

Le projet de loi portant création du contrat de génération a été définitivement adopté par le Parlement, jeudi 14 février 2013, par un ultime vote de l'Assemblée nationale prenant en compte les conclusions de la CMP (commission mixte paritaire, sept députés - sept sénateurs). Le Sénat avait adopté le texte le 12 février, après l'accord trouvé en CMP le même jour. Le texte reprend l'essentiel des dispositions de l'accord national interprofessionnel du 19 octobre 2012 relatif au contrat de génération signé par l'ensemble des organisations syndicales et patronales. Il prévoit la définition et les modalités de mise en œuvre du contrat de génération en modifiant le code du travail et instaure une pénalité pour les entreprises d'au moins 300 salariés, applicable faute d'avoir déposé un accord collectif ou, à défaut, un plan d'action auprès de l'autorité administrative compétente avant le 30 septembre 2013.

Lire la suiteLire la suite