Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Biocarburants : Corinne Lepage propose de plafonner la première génération « mais pas de manière indiscriminée »

« Il faut plafonner la production de biocarburants de première génération, mais pas de manière indiscriminée comme le propose la Commission », souligne l'eurodéputée française Corinne Lepage (Alliance des libéraux et démocrates européens), lors de la présentation à la presse de son rapport sur la proposition de directive sur les biocarburants, mercredi 17 avril 2013, à Strasbourg. Elle propose ainsi de comptabiliser les émissions liées au changement indirect d'affectation des sols dans le calcul des réductions d'émissions de gaz à effet de serre attribuées aux biocarburants, « afin d'encourager la production de ceux, tel l'éthanol, qui offrent un avantage significatif pour le climat ». L'élue souhaite en outre l'instauration d'un sous-objectif de 1,5 % d'électricité dans l'objectif de 10 % d'énergies renouvelables dans le secteur des transports d'ici 2020, et d'un objectif d'efficacité énergétique dans ce même secteur de 12 %.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La Commission européenne confirme la limitation à 5 % des biocarburants de première génération d'ici à 2020

« L'utilisation de biocarburants produits à partir de denrées alimentaires, dits de première génération, sera limitée à 5 % du mix énergétique des transports, ce qui correspond au niveau actuel de consommation, pour atteindre l'objectif de 10 % d'énergies renouvelables du secteur fixé par la directive sur les énergies renouvelables », confirme la Commission européenne dans une proposition, mercredi 17 octobre 2012 (AEF n°206656). « Le but est de stimuler le développement d'autres biocarburants, dits de seconde génération, produits à partir de matières premières non alimentaires (déchets, paille, algues) dont les émissions sont sensiblement inférieures à celles des combustibles fossiles et qui n'interfèrent pas directement avec la production alimentaire mondiale. » La Commission propose ainsi de modifier la législation de 2009 sur les biocarburants introduite par la directive sur les énergies renouvelables et par celle sur la qualité des carburants (1).

Lire la suiteLire la suite