Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Services de l'automobile : un accord unanime précise la politique de formation professionnelle des jeunes

L'accord paritaire national relatif à la formation professionnelle des jeunes dans les services de l'automobile positionne l'apprentissage comme « un des outils de la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) [qui] favorise le renouvellement de la population professionnelle des entreprises. Pour les jeunes, c'est la première étape d'une formation qui ne se conçoit que tout au long de la vie et fait le lien avec la formation continue dont le futur salarié bénéficiera pour maintenir son employabilité », précise le texte signé par l'ensemble des organisations représentatives de la branche (1) le 24 janvier 2013.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Services de l'automobile : le dispositif « Compétences emploi » « contribue à maintenir les salariés dans l'emploi » (S. Morin, Anfa)

L'accord-cadre « Compétences emploi », signé entre l'État et la branche des services de l'automobile, « contribue à maintenir les salariés dans l'emploi » et « limite le recours au licenciement économique » pour les entreprises qui en ont bénéficié, indique à l'AEF Serge Morin, attaché de direction à l'Anfa (Association nationale pour la formation automobile) et chargé de la coordination de cet accord-cadre. En marge de la présentation du plan gouvernemental de soutien à la filière automobile, le 25 juillet 2012 (AEF n°209552 et 209516), le CNPA (Conseil national des professions de l'automobile) propose que cet accord-cadre soit prolongé pour permettre d'entrer dans une logique de « former plutôt que licencier » (AEF n°209507). L'accord « Compétences emploi », signé en février 2010 (AEF n°276219), court en effet jusqu'au 31 décembre 2012, mais le budget lui qui lui alloué est alloué étant entièrement engagé avec les entrées déjà programmées jusqu'à cette date, plus aucune nouvelle entrée n'est possible depuis le 20 juin dernier.

Lire la suiteLire la suite
Services de l'automobile : collecte globale en hausse de 3,3 % en 2011 pour l'Anfa. « Accroissement important des DIF portables financés »

« En 2011, l'Anfa [Association nationale pour la formation automobile] a collecté 174,6 millions d'euros, dont 113,8 millions d'euros au titre de son activité d'Opca », indique l'organisme collecteur des services de l'automobile dans un communiqué diffusé le 18 juillet 2012, à l'occasion de la mise en ligne de son rapport d'activité 2011. Outre son activité d'Opca, l'Anfa est également Octa (organisme collecteur de la taxe d'apprentissage), avec une collecte de 29,8 millions d'euros en 2011 (contre 29 millions d'euros en 2010), et collecteur de la taxe fiscale spécifique au secteur (31 millions d'euros collectés en 2011 contre 30 millions en 2010). En 2010, L'Anfa avait collecté 169 millions d'euros, dont 110 millions au titre du plan de formation et de la professionnalisation (AEF n°234313). En un an, la collecte globale de l'Anfa progresse donc de 3,3 %, tandis que sa collecte au titre de son activité d'Opca augmente de 3,45 %.

Lire la suiteLire la suite
Services de l'automobile : le nombre d'apprentis a diminué de 27 % en huit ans (rapport de branche)

La branche professionnelle des services de l'automobile a enregistré une diminution de 27 %, entre 2002 et 2010, du nombre d'apprentis qu'elle accueille. C'est un des enseignements issus du rapport 2010 de l'Obsa (Observatoire de la branche des services de l'automobile) (1), présenté mardi 24 janvier 2012. Le rapport explique, au moins en partie, cette baisse du nombre d'apprentis par « la perte d'emplois observée depuis 2002 dans la branche » qui enregistre 6 000 destructions d'emplois pour la seule année 2010. Au total, toujours en 2010, ce sont 61 000 jeunes qui sont en formation initiale et d'insertion dans la branche professionnelle. « L'emploi d'apprentis, stagiaires ou contrats aidés représente 6,3 % (contre 3,2 % pour le secteur du commerce) ».

Lire la suiteLire la suite