Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'association des EPF locaux plaide pour « une fiscalité annuelle sur les terrains à bâtir fondée sur leur valeur vénale »

« Nous proposons de mettre en place une fiscalité annuelle sur les terrains à bâtir fondée sur leur valeur vénale et non pas sur leur valeur de foncier agricole ou urbanisable. Il faudrait bien entendu une fiscalité qui ne soit pas symbolique mais véritablement incitative », fait valoir Philippe Vansteenkiste, directeur de l'EPF de Haute-Savoie et secrétaire général de l'association des EPFL (établissements publics fonciers locaux), mercredi 17 avril 2013. Dans un entretien à AEF Habitat et Urbanisme, il réagit aux propositions du gouvernement sur le foncier et le développement des EPF. « Il ne faut surtout pas superposer un EPF local et un EPF d'État sur un même territoire. Cela entraînerait une dilution des moyens », prévient-il avant d'assurer que « la production de logements est déjà la première priorité des EPF locaux ». Précisant que le gouvernement a renoncé à imposer une date butoir pour la généralisation des EPF sur tout le territoire, il revient également sur l'activité de l'EPF de Haute-Savoie qui, en dix ans, est passé de 60 à 211 communes adhérentes : « preuve de son efficacité ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement