Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Bordeaux-III : la perte d'identité et la marginalisation au coeur d'un débat préparatoire au référendum sur la fusion

Les personnels et élus étudiants de Bordeaux-III se prononceront les 25 et 26 avril 2013 par référendum (1) sur l'intégration de leur établissement dans la NUB, nouvelle université de Bordeaux, appelée à regrouper les universités Bordeaux-I Sciences et technologie, Bordeaux-II Segalen (santé et sciences sociales) et Montesquieu Bordeaux-IV (droit, économie, gestion) en janvier 2014. Bordeaux-III (lettres, langues, arts et sciences humaines) a jusqu'à présent refusé de s'engager dans cette fusion mais a participé en tant qu'observateur à ce chantier depuis 2010. Une première réunion d'information sur la NUB a été proposée le 11 avril à Bordeaux-III et un débat a eu lieu mercredi 17 avril, qui a rassemblé environ 80 personnes a compté AEF, ce qui, selon des participants, augure mal du taux de participation au référendum. Les prises de parole témoignent d'une opposition à la fusion. Des enseignants-chercheurs s'inquiètent toutefois d'un risque de marginalisation de la recherche à Bordeaux-III si leur établissement restait isolé.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi