Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La « Métropole de Paris » « risque d'affaiblir la notion de solidarité entre territoires » (Christian Thibault, IAU Île-de-France)

La « Métropole de Paris » actuellement envisagée par l'un des trois projets de loi de décentralisation « risque d'affaiblir la notion de solidarité entre territoires consommateurs de ressources et territoires producteurs de ressources, alors qu'il faut la renforcer », estime dans un entretien accordé mi-mars 2013 à AEF (1) Christian Thibault, directeur du département environnement urbain et rural de l'IAU (Institut d'aménagement et d'urbanisme) de la région Île-de-France. Il revient également sur le Grand Paris, « une erreur d'un point de vue environnemental, social et économique », et aborde également les enjeux du Predec (Plan régional d'élimination des déchets de chantier), en cours d'élaboration.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Décentralisation : les élus franciliens globalement sceptiques quant à la « métropole de Paris » inscrite à la nouvelle version de l'acte III

La création d'une métropole de Paris à horizon du 1er janvier 2016, telle que prévue dans la dernière version du projet de loi de décentralisation qui devrait être transmise sous peu au Conseil d'État et dont AEF Habitat et Urbanisme a rendu compte (AEF Habitat et Urbanisme n°194386), est critiquée par les élus du territoire francilien de droite comme de gauche. Globalement, les formations regrettent la création par ce biais d'une fonction de « super maire » qui serait dévolue au futur(e) édile de Paris, et d'une nouvelle couche au mille-feuille institutionnel, sans garantie aucune que cela permette de répondre aux attentes des habitants, notamment en matière de logement.

Lire la suiteLire la suite
« Le Grand Paris est comme le yéti : tout le monde en parle, mais personne ne l'a vu » (Vincent Fouchier, IAU Île-de-France)

« Le Grand Paris est comme le yéti : tout le monde en parle, mais personne ne l'a vu », estime Vincent Fouchier. « De quoi parle-t-on : de la métropole, d'un projet, d'un territoire, d'autre chose? Je ne sais plus trop », poursuit le directeur adjoint de l'IAU Île-de-France. Il s'exprime, lundi 12 novembre 2012, en ouverture de la journée d'échanges organisée par AEF Habitat et Urbanisme et intitulée « Le Grand Paris : quels enjeux au-delà des transports ? » (AEF Habitat et Urbanisme n°202760). Il recommande de « donner du contenu [à ce] concept », « extrêmement puissant, même à l'international ». Pour Daniel Béhar, géographe et professeur à l'IUP de Paris, c'est justement cette « capacité mobilisatrice » qui « fait la force mais aussi la faiblesse » du projet du Grand Paris. Ce dernier « a un problème non pas de moyens mais de stratégie », assure-t-il, alors que le débat se focalise sur la question de son financement (AEF Habitat et Urbanisme n°202513 et n°202758).

Lire la suiteLire la suite