Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Stéphane Roussel, P-DG de SFR, nommé porte-parole de la Charte de la diversité, qui compte de nouveaux signataires

Stéphane Roussel, P-DG de SFR et administrateur d'IMS Entreprendre pour la cité, vient d'être nommé porte-parole de la Charte de la diversité par Jean-Paul Bailly, président d'IMS et P-DG du groupe La Poste, indique l'association dans un communiqué, jeudi 18 avril 2013. Il prend le relais de Claude Bébéar, co-initiateur de la Charte de la diversité en 2004. « En tant que nouveau porte-parole de la Charte, Stéphane Roussel représentera le monde économique sur les questions liées à la diversité dans l'emploi, mobilisera les entreprises autour de l'égalité des chances et des grandes orientations de la Charte de la diversité. » Le 18 avril, lors de l'événement durant lequel Stéphane Roussel a été nommé porte-parole, plusieurs entreprises se sont également engagées à agir, en signant la Charte de la diversité (1).

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Charte de la diversité : près de neuf signataires sur dix mènent des actions, 400 signataires n'ont pas été renouvelés

Près de neuf signataires de la Charte de la diversité sur dix (88 %) mènent des actions en faveur de la diversité, avec une approche encore trop généraliste pour les plus petites entreprises, et une approche segmentée autour de quatre axes prioritaires pour les entreprises de plus de 1 000 salariés : les personnes handicapées, les seniors, les femmes et les jeunes. Seuls 26 % des signataires ciblent l'emploi des habitants des quartiers sensibles. C'est ce que révèle le troisième « bilan diversité » mené en 2012 par la Charte de la diversité et le cabinet Inergie, rendu public mardi 18 décembre 2012 (1). Si les grandes entreprises avancent et que les plus petites restent encore un peu en retrait sur les actions en faveur de la diversité, notamment pour des questions de moyens humains, d'autres se sont également vu retirer le droit d'adhérer à la charte cette année. « En 2012, 400 signataires ont été supprimés car les entreprises ne respectaient pas les engagements pris en la signant. Aujourd'hui, nous comptons donc 3 400 signataires de la Charte. Mais il faut aussi souligner le travail des entreprises qui ne sont pas signataires mais qui font toutefois beaucoup », déclare Claude Bébéar, initiateur de la Charte de la diversité.

Lire la suiteLire la suite