Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Congrès HR : la mobilité des fonctionnaires comme dispositif structurant de GRH

Les mobilités inter-fonctions publiques sont-elles une perspective crédible ? Comment passer de la mobilité subie à la mobilité volontaire ? Quels sont les outils efficaces ? Telles sont les questions abordées lors d'une table ronde organisée le 11 avril 2013 dans le cadre du Congrès HR (1) sur la mobilité des fonctionnaires. Des questions d'actualité alors que le gouvernement a lancé cette année un cycle de négociations avec les organisations syndicales dans le cadre de l'agenda social, dont un volet porte sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations qui a débuté le 16 avril (AEF n°191263). L'objectif est « d'améliorer la mobilité […] dans et entre les trois versants de la fonction publique » selon son document de cadrage. « Un rêve ? », s'interroge Éric Fritsch, directeur de la plate-forme régionale interministérielle d'appui à la GRH de la région Nord-Pas de Calais.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Promulgation de la loi relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

La loi relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique est publiée au Journal officiel du jeudi 6 août 2009 (AEF n°295786). Le texte vise à favoriser la mobilité professionnelle inter-administrations et inter-fonctions publiques en renforçant les possibilités de détachement, de mise à disposition et d'intégration des fonctionnaires sur des postes ne relevant pas de leur corps d'origine. Il prévoit également d'étendre les possibilités de cumul d'emplois à temps non complet et de renforcer le recours à l'intérim ainsi qu'aux agents contractuels.

Lire la suiteLire la suite