Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Enseignement catholique : « Certains évêques seront peut-être plus interventionnistes que d'autres » (Éric de Labarre)

« Certains évêques seront peut-être plus interventionnistes que d'autres », lors de la nomination des chefs d'établissement, estime Éric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique vendredi 19 avril 2013. Dans une interview à AEF au lendemain de l'adoption du nouveau statut de l'enseignement catholique, il explique « le regain d'intérêt des évêques » à l'égard des établissements du réseau, réfutant toute idée de « reprise en main » (AEF n°191250). L'enseignement catholique passera, grâce à ce nouveau statut, d'une « logique associative à une logique plus souple ». Ce statut a été adopté à la quasi-unanimité le 18 avril, lors de l'Assemblée plénière des évêques et devrait être publié de manière officielle « fin mai », remplaçant l'actuel statut qui date de 1992. Éric de Labarre assure « ne pas s'être mêlé de la nomination de son successeur » : « Je n'ai ni pesé ni proposé quiconque. Les évêques ont choisi librement après avoir cherché plusieurs candidats. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Enseignement catholique : la « transmission de la foi » doit être « au centre du projet éducatif » selon Benoît XVI

Les « écoles catholiques qui ont façonné la vie chrétienne et culturelle de votre pays, (…) ont aujourd'hui une responsabilité historique », déclare le pape Benoît XVI dans un discours aux évêques français des provinces de Clermont, Lyon, Marseille, Montpellier, Toulouse, et à l'archevêque de Monaco à l'occasion de leur Visite ad Limina apostorum (1), le vendredi 30 novembre 2012 à Rome (Italie). L'enseignement catholique doit se doter d'un nouveau statut d'ici à mars 2013. Un avant-projet de ce statut, réformant celui de 1992, a été soumis aux évêques de France en novembre (AEF n°228562).

Lire la suiteLire la suite