Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Espé : le projet de Limoges associe corps d'inspection, chefs d'établissement et maîtres formateurs à la construction des enseignements

La future Espé de l'académie de Limoges veut proposer des formations reposant sur des « coopérations inédites », mêlant formateurs venus de l'université, corps d'inspection, praticiens formateurs et chefs d'établissement. « Associer un inspecteur de l'Éducation nationale et un chef d'établissement à la construction des futures maquettes MEEF comme nous le faisons, c'est en soi une révolution », estime Jacques Migozzi, porteur de projet de l'Espé et ancien doyen de la faculté de lettres et sciences humaines, joint par AEF le 16 avril 2013. « Depuis quelques années, les liens organiques entre IUFM, facultés portant certains masters enseignement et praticiens formateurs s'étaient distendus. L'Espé vise à les recréer et à les développer. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
URGENT. Formation des enseignants : le MESR et le MEN annoncent quatre mentions de master MEEF

Une mention MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) pour le « 1er degré », une autre pour le « second degré », une troisième pour « l'encadrement éducatif » et la dernière pour les « pratiques et ingénierie de la formation » : voici les quatre mentions du master MEEF que Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Vincent Peillon, ministre de l'Éducation nationale, ont décidé de créer. C'est ce qu'indique une note de Simone Bonnafous, Dgesip, envoyée aux présidents d'université et aux recteurs, le 10 avril 2013. « Il revient donc à chaque projet d'organiser son offre de formation au sein de toute ou partie de ces quatre mentions », conclut la note. La Dgesip y précise aussi les vocations de ces mentions et rappelle les principes devant régir l'élaboration de l'offre dans les académies avec plusieurs universités.

Lire la suiteLire la suite
Poitou-Charentes : le projet de la future Espé met l'accent sur le numérique, l'enseignement des sciences et la mobilité internationale

La future Espé de Poitou-Charentes, dont le projet est porté par les universités de Poitiers et La Rochelle, par le rectorat de Poitiers et le Cned, affiche dans son dossier de préfiguration l'ambition de former des enseignants de l'ère numérique, maîtrisant les outils et leur production, les concepts et les pédagogies associées. Elle a également l'ambition de promouvoir l'enseignement des sciences auprès des professeurs des écoles et des étudiants, en s'appuyant sur le CCSTI régional (l'Espace Mendès-France). Elle entend aussi poursuivre et densifier les perspectives de mobilité internationale que propose l'IUFM aux stagiaires (1), en adaptant en conséquence maquettes pédagogiques et stages en M2. Envisagée comme une école interne de l'université de Poitiers - comme l'est l'IUFM depuis 2008 -, cette Espé fonctionnerait en partenariat étroit avec les trois autres entités fondatrices, dans le cadre d'un conseil stratégique de douze membres et d'une commission commune de gestion des ressources humaines.

Lire la suiteLire la suite
CONFIDENTIEL. Création des Espé : sept académies ont besoin d'une aide appuyée des ministères (bilan à mi-parcours)

Dans sept académies (Bordeaux, Corse, Lille, Lyon, Nantes, Toulouse, Versailles), la mise en œuvre de l'Espé (École supérieure du professorat et de l'éducation) semble rencontrer des difficultés particulières, d'après les avis des MEN et MESR. Les ministères ont élaboré des « fiches d'accompagnement » après examen du préprojet d'accréditation de l'Espé pour l'ensemble des académies. AEF en a réuni 27 (France métropolitaine et La Réunion). Pour ces sept académies, les ministères proposent d'organiser « très rapidement » une réunion de travail. À l'inverse, dans onze autres académies, en raison de la « qualité » du dossier ou d'une réflexion « bien avancée », « les services » des ministères proposent de simples « échanges », si le comité de pilotage de l'Espé le souhaite. Neuf académies présentent des situations intermédiaires et des réunions de travail leur seront proposées « rapidement ». L'analyse de ces fiches permet de dresser, au niveau national, un bilan à mi-parcours de la création des Espé. Le dossier final d'accréditation des Espé doit être envoyé aux ministères au plus tard le 25 mai.

Lire la suiteLire la suite