Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

L'université de Strasbourg dément que les SHS aient perdu des postes avec la fusion, à la suite d'un débat à Bordeaux-III

L'université de Strasbourg « dément fermement » les informations rapportées par AEF concernant une perte de postes pour ses composantes de sciences humaines et sociales à la suite de la fusion en 2009 des universités Marc-Bloch, Louis-Pasteur et Robert-Schuman. Lors d'une assemblée générale consacrée à la nouvelle université de Bordeaux, organisée le 17 avril 2013 à l'université Bordeaux-III, l'ancien président de cet établissement, Patrice Brun, s'appuyant sur des sources syndicales, a affirmé que « trois ans après la fusion à Strasbourg, l'ex-université Marc-Bloch aurait perdu 38 de ses postes » (et non 39 % comme l'a retranscrit par erreur AEF dans la dépêche n°181718, désormais rectifiée). L'université de Strasbourg conteste ce chiffre de 38 postes « pris » aux sciences humaines et sociales, avancé par Patrice Brun. Elle le qualifie de « complètement irréel ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi