Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Moralisation de la vie publique : l'UNAPL « refuse » l'exclusion des professionnels libéraux du Parlement

L'UNAPL dénonce dans un communiqué du lundi 22 avril 2013 le fait que « dans le cadre du projet de loi organique et du projet de loi ordinaire sur la moralisation de la vie publique en cours d'élaboration, certaines catégories professionnelles, notamment les professionnels de santé et les avocats, se verraient interdire l'accès au Parlement, à moins d'abandonner leur profession ». Elle estime qu' « une telle mesure constitue une iniquité majeure dans la mesure où les professionnels salariés, en particulier ceux de la fonction publique pourront réintégrer leur emploi au terme de leur mandat électif, tandis que les professionnels libéraux, qui auront été contraints de renoncer à leur activité, c'est-à-dire de céder ou de fermer leur cabinet libéral, se retrouveraient sans activité professionnelle : ils seraient ainsi contraints de repartir professionnellement 'à zéro' ». C'est pourquoi elle appelle le gouvernement, « qui prône l'équité et la justice, à revenir sur un projet aussi funeste qui ferait des lois en préparation des lois scélérates et discriminatoires ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à découvrir