Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le plan d'action du gouvernement pour moderniser l'administration territoriale de l'État

Six jours après le dernier Cimap, le gouvernement a enjoint aux administrations, ministères et préfets de veiller à la mise en oeuvre des mesures d'amélioration du fonctionnement de l'administration territoriale de l'État (ATE). C'est ce qu'indique une note qui leur a été adressée le 8 avril 2013 par le secrétaire général du gouvernement, Serge Lasvignes, que l'AEF s'est procurée. Ce plan d'action, qui se décline en une série de mesures, vise à faciliter le « bon fonctionnement de l'administration territoriale » et à « répondre aux enjeux d'adaptation et de qualité de l'action publique dans les territoires. Il prévoit également un réflexion prospective, mission dont ont été chargés les deux hauts fonctionnaires Jean-Marc Rebière et Jean-Pierre Weiss.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
MAP : le gouvernement veut une nouvelle réforme de l'administration territoriale de l'État

La trentaine de propositions opérationnelles pour faciliter le travail quotidien de l'administration territoriale de l'Etat (ATE) formulées par un groupe de travail à l'initiative du Premier ministre, « sont validées et seront mises en oeuvre immédiatement », décide le gouvernement dans le cadre du deuxième Cimap (Comité interministériel pour la modernisation de l'action publique) (AEF n°192476). Ces mesures visent notamment à améliorer les conditions de fonctionnement de l'administration territoriale de l'État et, si possible, à en réduire les coûts de fonctionnement. Par ailleurs, les conséquences sur les services déconcentrés de l'État des textes législatifs et réglementaires relatifs à leur fonctionnement « feront désormais l'objet d'une étude d'impact préalable ».

Lire la suiteLire la suite