Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

La situation du CHU de la Martinique justifie un soutien de 151 millions d'euros de l'État en 2013 (Marisol Touraine)

« Le pronostic vital de l'hôpital en Martinique est désormais engagé ». C'est par ces mots que le sénateur socialiste de la Martinique, Maurice Antiste, a une nouvelle fois interpellé jeudi 18 avril 2013 la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine. Le sénateur estime en effet trop « timide » l'application des mesures prévues dans le Plan santé outre-mer et pointe « les problèmes liés aux créances des fournisseurs », « l'état défectueux des matériels médicaux », « la dégradation des conditions d'hygiène » et « la réduction des effectifs ». Le sénateur s'inquiète aussi de la situation créée par la fermeture du service des urgences de l'hôpital du Lamentin depuis le 21 mars dernier décidée par l'ARS dans le cadre du plan de redressement du CHU de Martinique. Répondant lors des questions cribles (AEF n°191227), Marisol Touraine note que la distance à parcourir entre les deux hôpitaux n'est que de sept kilomètres, et « donc pas très grande ». L'origine du problème réside, assure-t-elle, dans l'insuffisance de médecins volontaires pour occuper les postes hospitaliers pourtant budgétés au sein des urgences du Lamentin, « ce qui compromettait la qualité de l'accueil de nos concitoyens martiniquais. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi