Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Réforme des retraites 2013 : l'UNAPL écarte toute hausse des cotisations ou baisse des pensions

L'UNAPL - qui était auditionnée le 9 avril dernier par la commission Moreau chargée de formuler des scénarios d'évolution du système de retraite afin d'assurer sa pérennité financière, de le rendre plus juste et d'en améliorer la lisibilité - a transmis ses propositions qu'elle rend publiques. La confédération interprofessionnelle des professions libérales n'est pas favorable à une réforme systémique faisant converger les différentes caisses vers un régime unique craignant que les spécificités du régime des libéraux et en particulier de la Cnavpl ne soient diluées dans cet ensemble plus vaste. S'agissant des principaux leviers à disposition pour assurer la pérennité du système, l'UNAPL n'est pas hostile à un allongement de la durée de cotisation, mais écarte d'emblée une hausse des cotisations qui pénaliserait « la compétitivité de l'embauche » ou une baisse du niveau des pensions.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Ce qui a été possible pour la réforme du marché du travail, nous pouvons le réussir pour la réforme des retraites. » (Jean-Marc Ayrault)

« Ce qui a été possible pour la réforme du marché du travail, nous pouvons le réussir pour la réforme des retraites », affirme Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée nationale mercredi 20 mars 2013, en réponse à la motion de censure déposée par Christian Jacob (UMP) et 144 députés sur les 195 que compte le groupe UMP et rejetée en fin de journée par l'Assemblée. Et celui-ci de poursuivre : « Pour sauver les principes solidaires du régime par répartition, il nous faut en réduire les injustices, et consolider le financement. C'est la discussion que le gouvernement ouvrira avec les partenaires sociaux avant l'été. Chacun devra fournir des efforts, mais nous appliquerons le même esprit de justice que celui qui nous a conduits à rétablir la retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé tôt. Il en ira de même pour la branche famille, où l'universalité devra se concilier avec la justice pour résorber son déficit ».

Lire la suiteLire la suite