Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Un collectif d'universitaires proches du PS n'est « satisfait ni par le projet de loi ni par la politique du gouvernement »

« Les universitaires qui se sont battus pour l'alternance n'aspirent pas au repos pas plus qu'ils ne restent aveugles à la réalité de leur quotidien. Nous allons donc de nouveau nous mobiliser pour convaincre la population, nos députés et, nous l'espérons, notre ministre, de la nécessité d'une loi plus ambitieuse en adéquation avec nos revendications. » C'est ce que déclare le « collectif Langevin », qui se réclame proche du PS, dans un texte non daté intitulé « Continuons à proposer un projet ambitieux pour l'enseignement supérieur et la recherche », qu'il fait circuler dans la communauté universitaire et scientifique et dont AEF prend connaissance mardi 23 avril 2013. « Nous ne sommes (…) satisfaits ni par la loi qui s'annonce ni par la politique menée dans le domaine de l'enseignement supérieur et de la recherche », et « le gouvernement aurait tort de parier sur la lassitude de la communauté des universitaires », avertit le collectif.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Geneviève Fioraso présente le projet de loi ESR en conseil des ministres

« En remettant l'étudiant au cœur de la mission de service public réaffirmée de l'enseignement supérieur, cette loi marque une vraie rupture avec la LRU. » C'est ce que déclare la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, qui présente mercredi 20 mars 2013 en conseil des ministres le projet de loi sur l'enseignement supérieur et la recherche dont elle rappelle les deux priorités : « la réussite et l'insertion d'un plus grand nombre d'étudiants » et « la simplification des dispositifs, la coopération entre les sites plutôt que la compétition, au service du travail en réseau, de l'ouverture et du rayonnement ». « Le rapport remis en décembre au président de la République comme celui du député Jean-Yves le Déaut missionné par le Premier ministre, ont confirmé, avec une légitimité démocratique incontestable […], les éléments de bilan partagés par les 20 000 participants aux assises de l'enseignement supérieur et la recherche », précise la ministre.

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Le MESR est soumis à un « surgel » de 250 millions d'euros. « Cela n'aura aucun impact sur les universités et organismes », assure-t-il

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche est soumis à un « surgel » de 250 millions d'euros, indique-t-il à AEF vendredi 22 février 2013, confirmant une information des « Échos » parue le jour même. Le quotidien rend publique la répartition par ministère de l'effort supplémentaire de gel de crédits de 2 milliards d'euros annoncés par le gouvernement en début d'année (AEF n°197931), qui s'ajoutent aux 6,5 milliards d'euros de gel de précaution décidés dans la loi de finances initiale.

Lire la suiteLire la suite