Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Un projet de recherche européen vise à permettre une « détection rapide » des traces d'explosifs sur site

Un projet de recherche européen, baptisé Rosfen (Rapid On-site Forensic Analysis of Explosives and Narcotics), débute lundi 1er avril 2013. C'est ce qu'indique l'Union européenne sur le site du service communautaire d'information sur la recherche et le développement. L'objectif de Rosfen, précise l'Union européenne, « est de mettre au point une plate-forme avancée permettant une détection rapide d'explosifs, de narcotiques et de leurs précurseurs », par exemple la charges d'amorçage - une des composantes d'une bombe. Le dispositif doit permettre de réaliser des analyses sur site d'une qualité comparable à celle d'un laboratoire.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement