Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le Cese adopte le projet d'avis sur la gestion et l'usage de l'eau en agriculture malgré l'opposition de la FNSEA

Le Cese (Conseil économique, social et environnemental) a adopté par 103 voix pour, 46 abstentions et 21 voix contre, le projet d'avis sur la gestion et l'usage de l'eau, mardi 23 avril 2013. Le consensus étant en général recherché par les membres de l'institution, ce vote est inhabituel. Les membres du groupe de l'agriculture, dont fait partie la FNSEA, se sont opposés à l'avis, en particulier à deux préconisations, la première portant sur une fiscalisation des engrais azotés minéraux et sur les produits phytosanitaires, la seconde sur les retenues de substitution. Plusieurs autres groupes se sont abstenus dont le groupe des entreprises, celui de l'artisanat et la CFE-CGC. En revanche, les ONG environnementales, la Confédération paysanne, la CFDT, la CGT, FO, la CFTC et l'Unsa ont voté pour.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Protection des 500 captages d'eau Grenelle : le Medde et le Maaf pressent leurs services décentralisés d'engager des plans d'actions

Le Medde (ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie) et le Maaf (ministère de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt) demandent à leurs services décentralisés « de poursuivre et, dans certains départements, d'intensifier les efforts pour engager des plans d'action sur les captages d'eau potable identifiés » au titre de la loi Grenelle I, dans une circulaire du 11 janvier 2013 publiée le 7 février. Les trois signataires, Laurent Roy, directeur de l'eau et de la biodiversité, Vincent Mazauric, secrétaire général du Medde, et Éric Allain, directeur général des politiques agricole, agroalimentaire et des territoires, inscrivent leur démarche « dans le cadre plus général de la mise en oeuvre de l'article 7 de la directive cadre sur l'eau » et des « risques de contentieux européens susceptibles d'apparaître ».

Lire la suiteLire la suite