Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les associations de chômeurs et précaires appellent à une « marche solidaire » arrivant à Paris le 6 juillet 2013

Les associations de chômeurs et précaires (MNCP, APEIS, AC !, DAL) et les représentants des syndicats FSU (dont SNU Pôle emploi) et Solidaires (dont Sud emploi) appellent à une « marche sur Paris » pour faire entendre leur voix et leurs propositions, annoncent les associations après une réunion commune mardi 23 avril 2013. « Des représentants de la CFDT Pôle emploi, présents à la réunion, ont indiqué soutenir plusieurs propositions communes mais n'appellent pas à la Marche », ajoutent les associations. La marche partira de Montpellier le 15 juin et passera par différentes villes de France pour arriver à Paris le 6 juillet.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Pôle emploi : le médiateur demande aux directeurs d'agence de se saisir du dossier des indus (rapport 2012)

Le médiateur national de Pôle emploi, Jean-Louis Walter, préconise « qu'une analyse du traitement des indus soient réalisée, au regard des délégations dont disposent les directeurs d'agence » dans son rapport annuel 2012 qui sera présenté en conseil d'administration jeudi 18 avril 2013. Après avoir rédigé un rapport spécifique sur les radiations (AEF n°196887), un autre « rapport spécifique, consacré aux indus, est d'ores et déjà en préparation », annonce Jean-Louis Walter. Mais « dès à présent, et sans attendre la parution de ce rapport », il émet quelques recommandations à ce sujet. Selon Jean-Louis Walter, « une sous-utilisation » des délégations dont disposent les directeurs d'agences « ou la transmission de dossiers insuffisamment instruits serait de nature à faire monter les tensions et à encombrer les IPR (instances paritaires régionales), prioritairement appelées à statuer sur les affaires les plus importantes ou les plus sensibles ».

Lire la suiteLire la suite