Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Quartiers prioritaires : une convention interministérielle pour renforcer l'accès à la qualification d'ici 2015

« Permettre l'élévation des niveaux de qualification dans les quartiers prioritaires, en visant particulièrement l'accès des jeunes à un premier niveau de qualification ». C'est l'un des « objectifs 2015 » fixés par la « convention d'objectifs pour les quartiers prioritaires 2013-2015 » signée par Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, et François Lamy, ministre délégué à la Ville, jeudi 25 avril 2013 lors d'un déplacement commun à Créteil (Val-de-Marne). Pour atteindre cet objectif, la convention détaille quatre leviers : le développement de l'alternance, le recours aux dispositifs « dits de 'deuxième chance' », la réduction de la part des personnes en situation d'illettrisme et la multiplication des emplois d'avenir.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Il est indispensable d'accroître le financement de l'apprentissage pour les jeunes non diplômés » (CAE)

« Il est indispensable d'accroître significativement le financement de l'apprentissage pour les jeunes non diplômés afin d'améliorer leurs perspectives d'emploi », estiment les économistes Pierre Cahuc, Stéphane Carcillo et Klaus F. Zimmermann (1), dans une étude sur l'emploi des jeunes non qualifiés publiée par le Conseil d'analyse économique mercredi 24 avril 2013. Ils préconisent pour cela d'augmenter la part du hors quota de la taxe d'apprentissage qui est destinée aux formations de niveau IV (bac) et V (CAP), mais sans fixer de chiffre (2). Elle est fixée actuellement à 40 % du hors quota (ou barème). Début 2013, près de 1,9 million de jeunes de 15 à 29 ans ne sont ni en emploi, ni en éducation ni en formation, soit 17 % de cette classe d'âge.

Lire la suiteLire la suite