Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les services de renseignement ont « une obligation morale et économique » à communiquer sur la cybersécurité (Thomas Rid, chercheur)

« Il y a une obligation morale et économique », pour les agences de renseignement, à communiquer sur la cybersécurité. C'est ce qu'estime le chercheur Thomas Rid, professeur au King's College de Londres sur les questions de défense et auteur de l'ouvrage « Cyber war wll not take place » (« La cyberguerre n'aura pas lieu », non traduit). Il s'exprimait lors d'une conférence organisée par la chaire de cyberstratégie « Castex », mercredi 24 avril 2013 (AEF Sécurité globale n°194868). « Les agences de renseignement ont plus de moyens que les sociétés privées » qui communiquent sur ce sujet, poursuit Thomas Rid. « Elles ont une meilleure capacité d'identification et d'attribution des attaques, mais elles n'en parlent pas », déplore-t-il. C'est pourtant, selon lui, « une obligation pour attirer les investisseurs dans un pays, de manière à prouver que les infrastructures sont sécurisées ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi